Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft veut réinventer Windows pour qu'il reste pertinent à l'ère des smartphones et enceintes connectées

Le moteur de la croissance de Microsoft est aujourd'hui concentré dans ses services cloud Azure. Mais Windows n'est pas mort pour autant, et l'entreprise cherche justement à empêcher que son système d'exploitation ne sombre dans la désuetude face à l'essor des smartphones et autres enceintes connectées. Cela passe aussi bien par des initiatives à destination des développeurs que des entreprises ou du grand public.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft veut réinventer Windows pour qu'il reste pertinent à l'ère des smartphones et enceintes connectées
Microsoft veut réinventer Windows pour qu'il reste pertinent à l'ère des smartphones et enceintes connectées © Microsoft

L'été dernier, Microsoft annonçait vouloir unifier Windows 10 et Office 365 (accompagnés du service Enterprise Mobility + Security) sous la bannière Microsoft 365. A la conférence Build 2018, qui s'est tenu à Seattle du 7 au 9 mai, la portée de ce positionnement a commencé à se faire ressentir. Windows semble clairement marcher dans les pas d'Office, y compris en matière d'ouverture à d'autres écosystèmes.

 

L'époque où Microsoft voulait mettre Windows partout est belle et bien révolue. Au contraire, aujourd'hui l'entreprise cherche à faire de chaque application Windows une application "multi-appareil". Le moteur de ce changement est le constat que le principal appareil d'une personne aujourd'hui est son smartphone. Microsoft ayant perdu cette bataille face à Apple et Google, il cherche désormais à redéfinir ce qu'est un système d'exploitation pour continuer d'apporter un maximum de valeur à ses clients... et rester pertinent à leurs yeux.

 

Utiliser son smartphone depuis son PC

La déclaration de Joe Belfiore, Corporate Vice President du groupe dédié aux systèmes d'exploitation, de vouloir faire du PC sous Windows 10 le parfait "deuxième écran" pour accompagner un smartphone est emblématique de ce changement de mentalité. Cela passera par un service baptisé "Your Phone" qui duplique certains aspects de son smartphone (iPhone ou Android) sur l'ordinateur. C'est la version finale du concept "Pick Up Where You Left Off" qui avait été présenté à Build 2017.

Microsoft 365, un écosystème à la taille non négligeable

 

Il y a désormais 700 millions d'appareils utilisant Windows 10 dans le monde, dont 200 millions au sein d'entreprises, avec un taux de croissance de 79% d'une année à l'autre. Il y a en parallèle 135 millions d'utilisateurs mensuels actifs d'Office 365, et Microsoft Teams est utilisé par plus de 200 000 entreprises.

 

Your Phone permet à l'utilisateur d'accéder à ses notifications, ses SMS et ses photos (qu'il peut modifier depuis son PC). L'idée est qu'une personne travaillant sur son PC n'ait pas à attraper son téléphone toutes les cinq minutes, qu'elle puisse rester concentrée sur ce qu'elle fait. Cette fonctionnalité vient d'être mise à disposition des "Windows Insiders" (qui testent les versions préliminaires de Windows), et pourrait arriver dans la version standard de Windows d'ici la fin d'année.

 

 

Microsoft veut se rendre indispensable sur smartphone via ses applications

S'il n'a pas su s'imposer dans les OS pour smartphones, Microsoft continue d'essayer à occuper ce terrain au travers de ces applications. Il a annoncé que son "Microsoft Launcher" pour Android, qui modifie l'interface de l'OS et met en avant les applications Office, va recevoir une version pour les entreprises qui leur permettra de mieux administrer les flottes de smartphones.

 

Le Launcher va également servir à terme à étendre les capacités de la Timeline de Windows 10 aux smartphones Android. Pour rappel la Timeline est une sorte d’historique de toutes les interactions de l’utilisateur avec son ordinateur, qui permet de savoir sur quels fichiers on travaillait à telle date précise et avec quels outils (sites web inclus). L’avantage de la solution est qu’elle permet de reprendre une tâche telle qu’elle était à l’instant choisi, y compris d'un ordinateur à l'autre pourvu qu'ils disposent des mêmes applications. Elle avait également été annoncée à Build 2017, et sa version Windows 10 vient tout juste d'être lancée. Les possesseurs d'iPhone pourront également profiter de ces fonctions, mais ils devront passer par un onglet dans le navigateur web Edge.

 

 

Toujours pas de date pour l'intégration Alexa-Cortana

Le nouveau slogan de Microsoft est que nous vivons désormais dans un monde multi-sens (clavier/souris à l'écran tactile en passant par le stylet ou la réalité virtuelle et augmentée…) et multi-appareils (PC, smartphone, HoloLens, enceinte connectée…). Ses efforts d'intégration ne se limitent donc pas qu'aux smartphones. Toujours dans la veine des annonces qui prennent leur temps pour se concrétiser, Microsoft a donné des nouvelles du partenariat entre Cortana (son assistant digital) et Alexa (celui d'Amazon), qui permettra bientôt d'ouvrir l'un depuis l'autre et vice versa. Aucune date de lancement n'a été annoncée, mais un beta test "limité" est en cours et Microsoft a créé une page web sur laquelle il est possible de s'enregistrer pour être tenu au courant de sa disponibilité.

 

 

Payer ses factures directement depuis Outlook

On a beau décrier les emails, ils restent un canal de communication omniprésent dans notre vie de tous les jours, en particulier pour la sphère professionnelle. Microsoft continue de pousser les intégrations profondes de services tiers dans Outlook et Teams (son rival de Slack) et annonce la gestion des factures et des paiements directement dans Outlook 365 avec comme partenaires Sage, Stripe, Wave, Invoice2Go, Intuit, Freshbooks, Xero, Zuora, Fin et Braintree.En dehors des paiements, les services de GitHub, Asana et Limeade bénéficieront aussi d'une intégration profonde.

 

 

Faire de Windows le meilleur environnement de développement

L'un des terrains sur lesquels Microsoft mène une âpre bataille est celui des écosystèmes préférés des développeurs. Aujourd'hui nombreux sont ceux qui choisissent des environnements Apple ou Linux pour développer leurs applications, et cela influence forcément quelles plates-formes ils supportent en priorité. Microsoft redouble d'efforts depuis quelques années pour faire de Windows l'environnement de développement principal des développeurs pour l'IA dans le cloud et les objets connectés.

 

De nombreuses annonces ont eu lieu à ce sujet, dont notamment la possibilité de coder à plusieurs à partir de Visual Studio, même si le partenaire utilise un autre logiciel. Microsoft a également annoncé Windows Machine Learning, qui permet d'implémenter des fonctionnalités d'apprentissage automatique directement dans les applications Windows en toute simplicité (et fonctionne sans être connecté au cloud). Microsoft a testé cette fonctionnalité sur Word pour aider le correcteur d'orthographe à mieux corriger les erreurs grammaticales.

 

 

De 85 à 95% des revenus d'une app sur le Microsoft Store iront aux développeurs

Pour renforcer l'attractivité de son Microsoft Store (intégré par défaut à Windows), l'entreprise a aussi décidé de baisser le pourcentage qu'elle prélève sur les applications grand public autres que les jeux. Elle ne prendra plus que 5% du montant d'une application si l'utilisateur y accède par le biais d'un lien direct venant de l'éditeur (sur un site web ou les réseaux sociaux). Si l'application est trouvée sur le Microsoft Store, le pourcentage passe à 15%, mais reste beaucoup plus avantageux que les 30% que prennent généralement les boutiques d'applications.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale