Microwave vision Group connecte les marins au haut débit

Microwave vision Group (MVG), spécialiste de la mesure d'antennes, lance S@ilink, un système permettant aux navires d'obtenir l'internet haut débit. Ce produit développé sur le site MVG de Plouzané (Finistère) a nécessité 1 million d'euros d'investissement et la collaboration de Thales, Alcatel-Lucent, Déti et Telecom Bretagne.

Partager
Microwave vision Group connecte les marins au haut débit

Un boîtier carré blanc muni de deux antennes fixé au mât d'un navire de la compagnie maritime Azénor. Le système S@ilink a fait ses preuves mardi 27 janvier lors d'un test dans la rade de Brest. "Une communication à 37 Mbits par seconde, un débit nettement supérieur à un débit ADSL de zone urbaine", s'enthousiasme Yann Toutain, responsable R&D de Microwave vision group Bretagne.

La solution S@ilink été conçu sur le site de Microwave vision group (MVG) à Plouzané, près de Brest (Finistère) en partenariat avec Thales, Alcatel-Lucent, Déti et Télécom Bretagne. Elle a nécessité 1 million d'euros d'investissemment. Ce système optimise la connexion des navires aux réseaux LTE (3G et 4G) pour des distances dépassant les 10 miles nautiques. "Une carte sim et un câble éthernet suffisent pour le relier à un ordinateur ou un routeur Wifi", précise Yann Toutain.

S@ilink représente une nouvelle option pour les équipages professionnels et amateurs. "Les satellites, trop coûteux restent réservés à un petit nombre de privilégiés. La VHF ne propose qu'un service limité et les téléphones mobiles offre une couverture faible", explique le responsable R&D. La solution de MVG est vendue moins de 1 000 euros, soit quinze fois moins cher qu'un équipement satellitaire.

Un système adapté au milieu marin

"Nous sommes fiers de ce nouveau produit grand public", se félicite Philippe Garreau, PDG de Microwave vision Group. L'entreprise conçoit des instruments de mesure d'antennes et de visualisation des ondes électromagnétiques destinés aux professionnels. Elle a apporté son expertise afin de mettre au point des systèmes antennaires adaptés au milieu marin. Les ingénieurs ont pris en compte la propagation des ondes au-dessus de la mer ainsi que le tangage et le roulis.

La compagnie maritime Océane a passé commande à Microwave vision group. Philippe Garreau estime que S@ilink peut intéresser l'industrie offshore et la recherche scientifique. L'Ifremer se revendique déjà client potentiel. MVG pense répondre à cette demande, la capacité de production de son site de Plouzané s'élève à 5 000 boîtiers par an.

MVG, ex Satimo, a réalisé 51,4 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013 dont 90 % réalisé à l'export et espère 88 millions d'euros (100 millions de dollars) en 2015. Elle emploie 340 salariés sur 20 sites dans neuf pays (en Europe, Asie et Amérique).

Marine Protais

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS