Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Miliboo ne lève que 5,1 millions d’euros en Bourse

Introduction en Bourse mitigée pour Miliboo. La marque de meubles sur Internet ne lève que 5,1 millions d’euros, alors qu’elle espérerait en récolter plus de 8 millions.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Miliboo ne lève que 5,1 millions d’euros en Bourse
Miliboo ne lève que 5,1 millions d’euros en Bourse

C’est fait. Miliboo entre en bourse sur le marché Alternext d’Euronext à Paris. La marque française de meubles sur Internet lève 5,1 millions d’euros par l’émission d’environ 1,2 million de nouvelles actions souscrites à 84% par des investisseurs institutionnels et à 16% par le public. C’est beaucoup moins que les 8 millions d'euros espérés par la direction. Du coup, le prix d’introduction est fixé en bas de la fourchette à 4,21 euros par action. Ce qui valorise la société à 20,3 millions d’euros. La cotation du titre débute le 15 décembre 2015.

 

Dilution de la part des fondateurs dans le capital de 29,2 à 19,3%

Les deux fondateurs, Guillaume Lachenal, PDG de la société, et son épouse Aline Buscemi, membre du conseil d’administration, voient leur part dans le capital baisser de 29,2% avant l’opération à 19,3% après. La part des trois fonds d’investissement historiques, Auriga Partners, Sigma Gestion et Naxicap Partners, qui ont souscrit aux nouvelles actions, passe de 70,3% à 68,7%.

 

La Bourse, vecteur de visbilité et notoriété de la marque

Avec l’exercice des options d’extension et de surallocation d’ici le 9 janvier 2016, la société espérait lever jusqu’à 10,2 millions d’euros. Un objectif qui semble maintenant difficile à atteindre. Si elle a réussi à s’introduire en Bourse, le succès ne correspond pas aux attentes.

 

Miliboo a pâti du contexte économique difficile, assombri par les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. Elle aurait pu se contenter d’une levée de fonds classique, comme elle l’a fait en 2011 (2,5 millions levés) et 2013 (4 millions d’euros). Guillaume Lachenal a préféré une introduction en Bourse pour rendre sa société plus visible et mieux asseoir la notoriété de la marque. Au moins sur ce point, son pari est réussi.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale