Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Miso Robotics annonce la commercialisation de Flippy, son robot de cuisine

Cet assistant de cuisine robotisé, imaginé par Miso Robotics, va être proposé aux professionnels de la restauration sous forme de leasing. Cette filiale de la chaîne californienne de restaurants CaliBurger espère que le Covid-19 va favoriser sa technologie de cuisine sans contact.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Miso Robotics annonce la commercialisation de Flippy, son robot de cuisine
Miso Robotics annonce la commercialisation de Flippy, son robot de cuisine © Miso Robotics

Miso Robotics a annoncé ce 5 octobre 2020 le début de commercialisation de Flippy. Ce robot dédié à la cuisine va désormais être proposé aux restaurants sous forme d’abonnement à 2 000 dollars mensuels. Une formule en leasing qui traduit un repositionnement de Miso Robotics, qui vendait jusqu'ici sa solution à un prix de 30 000 dollars l’unité. Le leasing comprend la maintenance de l'installation et le logiciel propriétaire.

Un système Robot on a Rail
Cette nouvelle version est différente des premiers Flippy, qui étaient posés à même le sol. Le robot est désormais suspendu sur des rails (Robot on a Rail, ROAR), qui lui permet d’être plus mobile, de libérer de l’espace mais aussi d’assurer la sécurité des employés, selon l’entreprise. Flippy est conçu pour effectuer des tâches répétitives et parfois dangereuses, comme la cuisson de la viande ou des frites.

Le logiciel, baptisé ChefUI, repose sur des technologies brevetées d’intelligence artificielle permettant d’analyser la cuisson optimale des aliments. Il est doté d’un écran et d’une caméra intégrant la technologie Intel RealSense D415 qui lui permet de reconnaître des ingrédients, d’appliquer la température de cuisson adéquate et d’avertir si celle-ci est dépassée. Mais les employés gardent la main à tout moment, selon Miso Robotics, afin de leur permettre de répondre aux demandes personnalisées des clients. Le modèle d’apprentissage automatique permet au robot d’adapter son fonctionnement à de nouveaux ingrédients ajoutés au menu.

Une solution intégrée aux plateformes de commandes
Miso Robotics mise évidemment sur le contexte actuel pour accélérer le déploiement de ses robots. Alors que le secteur de la restauration hors domicile est en crise, la société met en avant les avantages de l’automatisation d’un certain nombre de tâches. Moins d’employés en cuisine, plus de distanciation sociale et un système qui permet de pallier la pénurie de main d’œuvre, autant d'arguments avec lesquels la société espère convaincre à l’heure où les professionnels cherchent toujours des solutions sans contact pour maintenir leurs activités à flot.

Mais ils peuvent se montrer réticents à investir dans un robot alors que leur chiffre d’affaires est fortement affecté par les conséquences du Covid-19 et que de nombreux investissements ont d’ores et déjà été consentis, notamment dans les dispositifs de livraison ou de clickandcollect. A noter que la solution logicielle s’intègre aux plateformes de commande centralisant les services de livraison tiers comme DoorDash, Uber Eats et GrubHub.

La société, qui a lancé en avril dernier une campagne de financement participatif en actions, a levé près de 8 millions de dollars, avec pour objectif de rassembler 30 millions de dollars. Miso Robotics est une filiale de la chaîne californienne CaliBurger. L’enseigne, dirigée par John Miller, expérimente entre autre un dispositif de reconnaissance faciale dans ses restaurants qui permet de passer une commande sur un écran tactile, d’accéder à des offres personnalisées et de payer ses achats.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media