Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

MMI plante son configurateur de paysage "Le Jardin imaginaire" au Totem de Tours

Fondé en 2011 par Media Marketing Interactif, Le Jardin Imaginaire propose un configurateur de paysages et de jardins, lié à une base de données de 6000 plantes. La start-up s'installe à Tours et cherche des fonds.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

MMI plante son configurateur de paysage Le Jardin imaginaire au Totem de Tours
MMI plante son configurateur de paysage "Le Jardin imaginaire" au Totem de Tours

Media Marketing Interactif prépare son emménagement au sein de la nouvelle Cité de la création et du numérique de Tours, l'ex-imprimerie Mame, inaugurée en juin. Cette PME de 6 personnes, fondée en 2011 par Denis Quignon, est à un carrefour dans sa jeune existence, et ses bureaux deviennent trop étroits.

 

Denis Quignon a mis au point un concepteur de jardins et paysages, baptisé Le Jardin Imaginaire. Pour l'alimenter, une base de données du végétal a été constituée avec le soutien de plusieurs acteurs du secteur dont le pôle de compétitivité Vegepolys, basé à Angers, et l'école du paysage Le Breuil pour la visualisation 2D et 3D.

 

une base de données de 6000 plantes

Les ressources de cette base de données de 6000 plantes intéressent déjà des horticulteurs et aussi des distributeurs, comme Villa Verde et Gamm Vert. "Castorama et Truffaut intègrent des briques technologiques pour le diagnostic des plantes de leurs clients afin de les aider dans l'achat de traitements adaptés", explique Denis Quignon, qui a réalisé 300 000 euros de chiffre d'affaires en 2015.

 

L'agrégation de données du Jardin Imaginaire, et leur mise en lien avec les datas disponibles sur la météo, l'environnement, la nature du sol, etc. c'est le trésor de MMI, qui, depuis sa création, avait exploré d'autres champs d'activités alliant le sensoriel et les datas dans l'agroalimentaire. "Depuis trois ans, nous nous concentrons sur le végétal", précise le dirigeant. Denis Quignon a débuté dans les Yvelines avant de s'installer à Tours, "dans le jardin de la France", au cœur des châteaux de la Loire, qui, suivant l'exemple de Villandry, se dotent tous d'un jardin paysager.

 

vers un place de marché du jardin

Concevoir un jardin de rocaille, cultiver un citronnier sur sa terrasse, planter un rideau de verdure sur son balcon : les solutions du Jardin Imaginaire sont innombrables. "L'univers du jardin, c'est un marché de 7,5 milliards d'euros en France, 200 milliards à l'échelle de la planète", indique Denis Quignon.

 

L'entreprise a investi plus d'un million d'euros depuis sa création, dont 200 000 euros apportés par Bpifrance. Une levée de fonds de 400 000 euros est en cours, pour développer le configurateur, voire créer une place de marché du jardin. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale