Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Mobility Tech Green, le leader français de l'autopartage, lève 5 millions pour s'exporter

Levée de fonds Mobility Tech Green, le nom ne vous dit peut-être rien mais vous avez sans doute croisé l'un des 1 500 véhicules équipés de sa solution d'autopartage. D'ici à 2020, ce sont même 10 000 véhicules qui seront équipés du petit boîtier de l'entreprise. Mais l'heure est venue de quitter le berceau rennais : la start-up vient d'effectuer une levée de fonds de 5 millions d'euros auprès de Financière Fonds Privés pour conquérir les marchés européens.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Mobility Tech Green, le leader français de l'autopartage, lève 5 millions pour s'exporter
Mobility Tech Green, le leader français de l'autopartage, lève 5 millions pour s'exporter © Mobility Tech Green

"Avec 1500 véhicules équipés de nos boîtiers de contrôle, nous sommes déjà leader du marché français de flottes en autopartage, se réjouit Alexandre Fournier, responsable marketing et communication de Mobility Tech Green. D'ici à 2020, nous voulons être leader mondial." L'entreprise, créée à Rennes en 2009, peut se permettre cette vantardise : les 10 000 commandes qu'elle a déjà enregistrées en France, en Belgique et en Suisse, lui ont fait prendre une longueur d'avance.

 

5 millions d'euros pour la R&D et l'Europe

Pour progresser hors des frontières françaises, l'entreprise vient de réaliser une levée de fonds de 5 millions d'euros auprès de Financière Fonds Privés. Cet investissement servira à renforcer les services R&D et à nouer des partenariats en Europe. "Nous visons particulièrement les marchés britannique et italien, précise Alexandre Fournier. Ces deux pays ne possède pas d'acteurs B2B reconnus." En marge de cette ambition de conquête, Mobility Tech Green compte doubler son nombre d'employés, passant de 20 à 40. Une évolution logique pour l'entreprise dont le chiffre d'affaires double chaque année. En 2017, il atteignait ainsi 3 millions d'euros.

 

Derrière cette solution d'autopartage qui équipe des véhicules d'Orange, de la Poste et de différentes collectivités comme Rennes, Nantes, Bruxelles ou Genève, se cache un petit boîtier branché sur la prise "diagnostic" des véhicules. "Notre réflexion est agnostique, explique le responsable du marketing. "Le calculateur embarqué récupère l'ensemble des données du véhicule et peut être installé sur tous les véhicules modernes. C'est essentiel pour les flottes d'entreprise qui comportent souvent de nombreux modèles."

 

La solution se dote également d'une application dédiée personnalisée en fonction des clients. Il est par exemple possible de géolocaliser son véhicule, d'en faire un scan rapide en cas d'avarie, ou d'obtenir des conseils pour acquérir une conduite plus écologique. Plus encore, l'application propose "Who drives", un outil qui identifie chaque conducteur et permet ainsi de répondre aux nouvelles législations de janvier 2017 obligeant les entreprises à communiquer le nom du conducteur lors d'une infraction.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale