Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Mobivia lance sa plateforme d'échange de données automobiles conçue avec Dawex

A quel moment les pneus de cette marque de véhicule sont-ils le plus souvent changés ? Quelle pièce est la plus régulièrement réparée ? MGTS, qui gère les achats du spécialiste de l'entretien des véhicules Mobivia (Norauto, Midas...) , lance sa place de marché d'échange des données basée sur la technologie de Dawex. Cette plateforme permet de segmenter une grande quantité de données et d'obtenir de précieuses informations sur les véhicules.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Mobivia lance sa plateforme d'échange de données automobiles conçue avec Dawex
Mobivia lance sa plateforme d'échange de données automobiles conçue avec Dawex © Bridgestone

Mobivia, groupe spécialisé dans l'entretien des véhicules possédant les enseignes Norauto, Midas et ATU, lance sa place de marché de données. Plus précisément, MGTS, l'entité juridique qui gère les achats de Mobivia, a dévoilé le 11 mai 2022 cette plateforme qui vise à centraliser les informations concernant l'usage automobile et la mobilité individuelle. Un lancement rendu possible grâce à la technologie de la start-up Dawex.
 

Des informations sur les pièces des véhicules

MGTS, qui revendique plus de 50 millions de clients, génère beaucoup de données. "Avec une couverture aussi large de clients, MGTS a des données représentatives du marché", glisse Fabrice Tocco, cofondateur et co-CEO de Dawex. Le groupe récupère beaucoup d'informations sur les marques de véhicules, leur utilisation, les réparations réalisées… Il est possible de segmenter les données selon le type de véhicule, les zones géographiques ou les kilomètres parcourus. "Ces données permettent d'avoir beaucoup d'informations sur le fonctionnement des pièces des véhicules, savoir celles qui sont le plus souvent réparées, sur quel modèle de véhicule circulant à quel endroit", explique Fabrice Tocco.

Les constructeurs automobiles et les fournisseurs de pièces détachés, notamment les fabricants de pneumatiques, sont particulièrement intéressés par de telles informations. De même, les gestionnaires de flottes automobiles qui tirent leurs revenus du calcul de la valeur résiduelle d'un véhicule lorsqu'ils sont revendus, peuvent ajuster leurs modèles prédictifs avec ces informations. Concrètement, l'idée est de connaître les réparations qu'ils devront réaliser et leurs coûts au moment de revendre le véhicule, et de déterminer au bout de combien de kilomètres parcourus il est plus judicieux de les vendre. Les compagnies d'assurance pourraient également y trouver leur intérêt et adapter leurs offres selon les modèles et les zones géographiques.

La brique technologique Dawex

Dans ce partenariat, Dawex Data Exchange fournit la brique technologique. "Dawex fournit une solution qui permet à tout type d'organisation (publique et privée), peu importe le secteur d'activité, d'organiser des échanges de données de manière sécurisée avec un fort niveau de gouvernance, de traçabilité et dans le respect des réglementations", résume Fabrice Tocco. La solution proposée en marque blanche peut répondre à plusieurs objectifs, que ce soit la monétisation de la donnée, la mise en place d'un partenariat pour l'échange de la donnée, ou encore l'accélération de la relation avec les fournisseurs et les clients.

Dawex accompagne également les entreprises dans leurs choix stratégiques, à savoir : quelles données sont distribuées, pour quelles raisons, auprès de quels partenaires, et pour quels bénéfices. La plateforme de partage des données est personnalisée selon les besoins du client que ce soit au niveau du visuel, du contenu, de la manière dont est décrite une donnée ou encore des conditions générales d'utilisation.

Un "orchestrateur" d'échanges des données

La centrale d'achats de Mobivia veut à la fois commercialiser ses propres données auprès de tiers tout en se positionnant en "orchestrateur d'échanges des données", comme l'explique Fabrice Tocco. Ici l'objectif est d'ouvrir la plateforme aux tiers pour qu'ils puissent partager et commercialiser leurs propres données avec les mêmes niveaux de sécurité, de traçabilité et de confidentialité que celles publiées par MGTS.

Sur les questions de sécurité et de traçabilité des données, Dawex planche sur la technologie blockchain qui pourrait venir enrichir sa plateforme lorsque cela est nécessaire. "La blockchain n'est pas une solution miracle, tempère Fabrice Tocco. Cette technologie répond à certains cas d'usages." Dans tous les cas, la start-up fondée en 2015 a déjà séduit de nombreux clients dans des secteurs aussi variés que ceux de la distribution, l'automobile, le spatial, le tourisme, l'agriculture, l'agroalimentaire et l'aéroportuaire. Sa technologie devrait continuer à intéresser dans les années à venir puisque de nombreux acteurs ont pris conscience de l'importance du partage des données.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.