Actualité web & High tech sur Usine Digitale

MOIA (Volkswagen) dévoile un concept de véhicule pensé pour l'autopartage

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo MOIA, la marque du groupe Volkswagen dédiée aux nouvelles mobilités, dévoile son premier projet. Surprise : c’est un véhicule et non un service, ou plutôt les deux : un mini-bus nativement conçu pour l'autopartage.

MOIA (Volkswagen) dévoile un concept de véhicule pensé pour l'autopartage
MOIA (Volkswagen) dévoile un concept de véhicule pensé pour l'autopartage © MOIA/DR

Un an jour pour jour après avoir dévoilé sa treizième marque dédiée aux nouvelles mobilités, MOIA, le groupe Volkswagen dévoile son premier projet. Il s’agit d’un monospace électrique (avec une autonomie de 300km, et rechargeable en trente minutes), baptisé MOIA, destiné exclusivement à l'autopartage. Le véhicule reprend les codes du taxi londonien (avec un espace libre pour les bagages à droite du conducteur) et du bus (sièges individuels avec liseuses, ports USB à chaque siège, connexion Wi-fi). Il a été conçu en dix mois par les équipes de MOIA, de la division Utilitaires de Volkswagen et de l’usine d’Osnabruck.

 

 

 

 

Une nouvelle brique dans le Lego de la mobilité

A priori, ce MOIA ne sera pas disponible à la vente pour le grand public mais s’intègrera à une offre de mobilité plus large destinée aux grandes villes. Un "écosystème", comme le nomme la start-up interne du groupe Volkswagen, qui inclut une application mobile de réservation de trajets, le paiement en ligne, un système de dispatching … Ce dispositif sera testé fin 2018 dans la ville de Hambourg et pourra être déployé "internationalement", précise la marque.

 

MOIA reste évasif sur la nature réelle de ce service de mobilité : on ne sait pas s’il sera opéré par des chauffeurs professionnels, des particuliers ou les deux. La marque parle de "covoiturage" alors que la proposition s’apparente plutôt à de l’autopartage, avec une flotte de véhicules dédiée. MOIA entretient volontairement le flou et explique que "différents modèles d’opérateurs seront possibles et pourront être développés en collaboration avec les villes et les partenaires" et que "la chaîne de valeur complète ou uniquement certaines de ses composantes" pourront être proposées aux villes.


MOIA semble hésiter sur le modèle à adopter : celui d’un service d’autopartage à la Car2Go, de navettes à la demande à la Chariot, ou un mix des deux. Une chose est sûre : ce type de réseau de transport préfigure les services de mobilité automatisés permis par les véhicules autonomes dans une grosse dizaine d’années. Avec ses expérimentations, le groupe Volkswagen va donc engranger de l’expérience sur ce terrain.

 


 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale