Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Mon p'tit voisinnage devient Smiile pour mieux passer du local au global

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

"In english, please." La start-up malouine Mon P’ti Voisinage, réseau social local et participatif, prend des accents anglophones pour s’ouvrir à l’international. Smiile, le nouveau nom de l’entreprise, en profite également pour refondre ses services en quatre offres distinctes : Smiile, SmiileCity, SmiileConnect et Smiile Local.

Mon p'tit voisinnage devient Smiile pour mieux passer du local au global
Mon p'tit voisinnage devient Smiile pour mieux passer du local au global © Smiile

"Finalement, ce n’est pas le voisinage qui est une fin en soi. Nous ne créons pas des forums de quartier mais un véritable agrégateur de services hyper localisé", lance David Rouxel, le fondateur de Mon P’ti Voisinage, désormais renommé Smiile. Le réseau social local et participatif séduit déjà 230 000 utilisateurs et cherche maintenant à se simplifier pour répandre ses réseaux de proximité à l’étranger. "Nous sommes déjà présents en Belgique et au Québec mais avec notre nom trop long et difficile à épeler, il nous était impossible de répondre aux sollicitations venant d’Italie ou d’Allemagne."


Depuis sa création en 2014, l’entreprise de 19 personnes installée à Saint-Malo a construit 16 200 réseaux de proximité. Pour les utilisateurs, c’est la possibilité d’échanger des services et des objets au coin de sa rue. Pour les organismes partenaires, c’est un peu plus que cela. "Nous travaillons à l’intégration de nos outils avec des bailleurs sociaux (SNI), des collectivités (Saint-Malo, Montrouge) et des grands groupes comme Carrefour ou La Poste. Le but est à chaque fois de recréer du lien social grâce à une communauté engagée", explique David Rouxel.

 

Quatre offres distinctes

Ces projets multiples ont permis une croissance rapide de l’entreprise qui approche aujourd’hui du million d’euros de chiffre d'affaires. Mais l’offre méritait une simplification apportée aujourd’hui par le lancement de quatre marques distinctes. Smiile est ainsi le réseau social grand public. Smiile City s’adresse aux collectivités désireuses de se reposer sur un outil collaboratif qui s’inscrit dans les projets de villes intelligentes. Smiile local cible les acteurs de l’économie locale. Et enfin, Smiile Connect propose les interfaces de programmation (API) pour faciliter l’intégration de services partenaires dans le réseau.

Quinze entreprises, notamment La Poste, Carrefour, Coolicar ou Gwenneg utilisent déjà ce dernier service. Une quinzaine d’autres seront révélées dans les prochaines semaines.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale