Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Monde ouvert, connectivité et transmédia : le cocktail gagnant d'Ubisoft pour Assassin's Creed

A l’occasion de la sortie du dernier épisode de la saga des Assassin’s Creed, John Parkes, directeur général d’Ubisoft France évoque trois des aspects qui caractérisent désormais la plupart des jeux de l’éditeur français : des mondes ouverts pour plus de liberté, une plus grande connectivité pour favoriser les interactions entre les utilisateurs et la recherche de nouveaux supports pour ses contenus comme les smartphones et tablettes mais aussi la bande-dessinée et le cinéma.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Monde ouvert, connectivité et transmédia : le cocktail gagnant d'Ubisoft pour Assassin's Creed
Monde ouvert, connectivité et transmédia : le cocktail gagnant d'Ubisoft pour Assassin's Creed © Ubisoft

Avec Activision et Electronic Arts, le français Ubisoft fait partie des principaux éditeurs de jeux vidéo dans le monde. Le dernier volet de sa saga à succès Assassin's Creed, lancé ce jeudi 13 novembre, fait ainsi partie des titres les plus attendus de l'année. Après avoir transporté les joueurs au Moyen-Âge, à la Renaissance ou encore en pleine guerre d'indépendance américaine, ce nouvel épisode baptisé "Unity" les place au coeur de la Révolution française, dans un Paris de la fin du XVIIIe siècle entièrement reconstitué.

Une logique de blockbusters et de production mondialisée

Cette franchise s'est imposée comme l'une des plus populaires du jeu vidéo avec plus de 77 millions d'unités vendues dans le monde depuis le premier épisode sorti en 2007. "Assassin's Creed fait partie de nos marques phares avec Just Dance, Rayman, Les Lapins Crétins, Rainbow Six ou encore Splinter Cell", indique John Parkes, directeur général d'Ubisoft France. L'éditeur français mise ainsi sur une poignée de titres avec de lourds investissements pour assurer leur développement.

Pour proposer de tels blockbusters et assurer un rythme régulier de sorties, Ubisoft a complétement internationalisé son système de production. "Le lead studio va mener le développement d'un jeu dans son ensemble en étant épaulé par d'autres studios spécialisés dans certains domaines comme par exemple le multijoueur", explique John Parkes. Dans le cas d'Assassin's Creed Unity, le studio de Montréal s'est ainsi appuyé sur neuf autres studios pendant les trois ans de développement du jeu : d'Annecy à Shanghai en passant par Kiev (voir encadré).

Assassin's Creed Unity, un jeu "made in world"
Avec les équipes d’Ubisoft Montréal, neuf autres studios au total ont participé au développement d’Assassin’s Creed Unity. Une grande partie de la ville de Paris reconstituée dans le jeu et plusieurs cinématiques ont ainsi été réalisée à Toronto. En France, le studio d’Annecy a apporté son savoir-faire en termes de connectivité et de services en ligne, et Montpellier, en coopération avec Barcelone, travaille de son côté sur la première extension téléchargeable du jeu (le DLC "Dead Kings"). Les armes, personnages et certains éléments environnementaux ont quant à eux été créés à Shanghai. Pour compléter la liste, les studios de Singapour, Québec, Bucarest et Kiev ont également apporté leur pierre à l’édifice.

Les nouvelles frontières du jeu vidéo en monde ouvert

Avec ce premier épisode sur les consoles de nouvelle génération, PS4 et Xbox One, la série des Assassin's Creed reprend l'une des recettes qui a fait son succès, le concept du monde ouvert : le joueur se déplace librement dans un univers plus ou moins grand (une ville, un ensemble d'îles ou un pays entier par exemple). Cette particularité renforce le sentiment de liberté et de réalisme avec la notion de monde persistant, a contrario des jeux linéraires qui laissent peu de marges de manœuvres au joueur qui ne peut alors que suivre le scénario mis en pixels par les développeurs.

"Chez Ubisoft, nous pensons que les jeux en monde ouvert sont une véritable tendance de fond que les nouvelles consoles permettent d'explorer encore mieux", souligne John Parkes. Marque de fabrique des Assassin's Creed, ce concept se retrouve ainsi dans d'autres jeux d'Ubisoft comme Far Cry, dont le quatrième opus sortira le 18 novembre prochain, Watch Dogs ou encore le dernier jeu de course automobile The Crew, dans lequel les Etats-Unis, reproduits à l'échelle 1/4, fait office de terrain de jeu.

Connectivité et transmédia, deux piliers de l'avenir du jeu vidéo

Pour ses jeux actuels et futurs, "Ubisoft mise également sur la connectivité, que ce soit sur le jeu multijoueur, le jeu asynchrone (où un joueur peut intervenir dans la partie d'un autre sans que ce dernier soit connecté, ndlr), le jeu sur les écrans secondaires comme les smartphones et tablettes ou encore le social avec le partage de contenus et d'expérience", met en avant John Parkes. Des équipes dédiées dans toutes les langues sont ainsi chargées d'animer les communautés autour des différentes marques sur les réseaux sociaux. Au dernier recensement, les différentes pages dédiées sur Facebook réunissaient ainsi plus de 48 millions d'utilisateurs, une manière pour l'éditeur de rester en contact avec ses clients et de mieux cerner les attentes du public.

Autre tendance de fond chez Ubisoft, le transmédia, qui permet d'enrichir l'univers des principales franchises tout en faisant connaître les marques à un public différent. Assassin's Creed en est encore un bon exemple avec des adaptations en romans, bandes dessinées et un film en préparation pour le cinéma. "Si notre cœur de métier reste le jeu vidéo, on se positionne de plus en plus comme un acteur de 'l'entertainment' au sens large", résume John Parkes. Comme sur toutes les technologies, Ubisoft observe également les possibilités offertes par les dispositifs de réalité virtuelle comme l'Oculus Rift. De quoi se prendre à rêver d'un futur Assassin's Creed en immersion totale, qui transformerait Ubisoft en agence de voyages dans le temps.

Julien Bonnet

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale