Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Mondial de l'auto] Citroën va accélérer sur la location et l'autopartage

Citroën va développer ses initiatives autour de l'autopartage et de la location de voitures en partenariat avec TravelCar et Ucar, explique son directeur stratégie à L'Usine Digitale.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Mondial de l'auto] Citroën va accélérer sur la location et l'autopartage
[Mondial de l'auto] Citroën va accélérer sur la location et l'autopartage © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

L'émergence d'une nouvelle marque dédiée à la mobilité au sein du groupe PSA, Free2Move, n'empêchera pas les trois constructeurs de la marque de déployer leur propre stratégie. Bien au contraire. Citroën va continuer d'approfondir ses relations avec des start-up et à développer des services innovants pour ses clients, détaille son directeur de la stratégie Matthieu Bellamy. "Citroën va garder la main sur ses services, explique-t-il. Les partenariats apportés par Free2Move seront adaptés aux besoins de chaque marque. Quand le groupe prend des parts dans Travelcar ou Koolicar, chaque marque dit comment elle peut exploiter cet accord, pour quel type de client et avec quel service".

 

Une offre de location sur 30 points de vente d'ici fin 2016

Citroën est la marque du groupe qui a avancé le plus vite sur ces questions, de par son positionnement en direction d'un public jeune, rompu aux codes du numérique. La marque va bientôt passer d'expérimentations limitées à des offres à grande échelle. Son offre de location courte ou longue durée, baptisée "Rent on smile", va être étendue. Testée dans six concessions, notamment à Paris et Bastia, elle sera disponible d'ici la fin de l'année dans 30 points de vente en France. Citroën s'associe au loueur Ucar pour proposer cette offre.

 

Côté autopartage, Citroën poursuit son histoire avec Travelcar (ex-TravelerCar). Là aussi, le test mené en mars et avril en région parisienne dans trois points de vente a donné toute satisfaction à la marque. L'expérience consistait à proposer aux acheteurs de voitures neuves et d'occasion de louer leur voiture lorsqu'ils ne l'utilisent pas, afin de réduire leurs mensualités. Lors du test, Citroën doublait les sommes acquises grâce à la location.

 

réduire les contraintes liées à l'achat automobile

Le constructeur français et la start-up vont lancer un site web national dans les semaines à venir pour promouvoir cette offre. "C'est une façon de réduire les contraintes liées à l'achat automobile", explique Matthieu Bellamy, qui ne s'interdit d'explorer aucune piste à l'avenir pour permettre aux plus jeunes d'accéder à la mobilité. "On n'observe pas une grande tendance qui chasse l'autre. L'autopartage ne remplace pas la propriété, note le directeur stratégie de la marque aux chevrons. Il faut toujours des propriétaires pour faire du covoiturage. Les besoins dépendent des générations et des lieux de vie."

 

La marque va amplifier son virage vers les services mais pas totalement changer de métier. Citroën reste un constructeur d'automobiles, et préfère s'appuyer sur des partenaires, comme Ucar, Travelcar ou encore Bolloré, pour les services de mobilité, plutôt que tout développer en interne. "On ne va pas apprendre de zéro le métier de loueur, tranche Matthieu Bellamy. On veut profiter de l'agilité des start-up et se concentrer sur ce qui compte le plus pour nous : la qualité des produits et l'expérience client."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media