Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Moral en hausse et investissements massifs pour les éditeurs de logiciels

Bruno Vanryb, président du Collège Editeurs du Syntec Numérique, revient sur les dernières conclusions du baromètre de l'innovation BVA réalisé en partenariat avec L’Usine Nouvelle/L'Usine Digitale, 20 Minutes, BFM Business et 01 Net.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Moral en hausse et investissements massifs pour les éditeurs de logiciels
Moral en hausse et investissements massifs pour les éditeurs de logiciels © DR

Alors que peu d’indicateurs économiques sont au vert, les éditeurs de logiciels semblent dans une forme impressionnante ! 66 % d’entre eux se déclarent confiants dans l’avenir de la situation économique de leur entreprise et de leur secteur. Une nouvelle fois, ce taux est au-dessus du seuil symbolique des 60%. C’est aussi le plus haut niveau jamais atteint depuis la création de ce baromètre BVA – Syntec Numérique (il avait déjà été atteint une fois en décembre 2013).

Les éditeurs démontrent qu’ils sont réalistes dans leurs prévisions budgétaires, ce qui leur permet de rester positifs quel que soit le contexte économique : 54% considèrent qu’ils sont en ligne avec leur objectifs, soit 10 points de plus par rapport à l’année dernière.

des prévisions d’embauches en hausse

Conséquences directes de cette confiance : les prévisions d’embauches sont en hausse. Pendant longtemps, l’optimisme des éditeurs avaient du mal à se concrétiser avec des créations d’emplois : depuis la précédente vague de juin 2014, cette volonté de contribuer à réduire le fort taux de chômage qui touche notre pays se confirme ! 52% des sondés disent avoir prévu d’augmenter leurs effectifs cette année.

Côté investissements, c’est la même dynamique : une très large majorité des éditeurs (72%) affirment qu’ils ont l’intention d’investir sur de nouveaux projets dans les trois mois à venir. C’est un bond de 9 points par rapport à notre vague de juin 2014. Cela reflète vraisemblablement la nécessité de repenser leur offre dans un univers en mutation rapide.

Car Internet, le cloud et le big data n’impactent pas que l’industrie traditionnelle. Le logiciel change complètement de nature et les éditeurs doivent revoir non seulement leurs produits, mais aussi leurs modèles économiques. C’est pour relever ce motivant défi que notre secteur continue de faire preuve d’optimisme et d’investissement sur l’avenir, tant en termes de projets que d’emplois.

Bruno Vanryb, président du collège Editeurs, Syntec Numérique

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media