"Mother", l’invention de Sen.se pour rendre n’importe quel objet connecté

Rafi Haladjian, pionnier de l’Internet des objets, a présenté aux "APIDays" son nouveau projet : "Mother", qui ambitionne de connecter n’importe quel objet du quotidien.

Partager

Invité des APIdays, Rafi Haladjian, l’inventeur du lapin Nabaztag, l’un des tous premiers objets connectés, est venu présenter son nouveau projet, "Mother", qui interroge ni plus ni moins que "le sens de la vie". Ambitieux.

"la fin de l'internet des objets"

En créant dès 2003 la société Violet puis en sortant le lapin connecté Nabaztag, l’homme a contribué à faire émerger l’ère de l’Internet des objets, prouvant que le temps des objets inertes était révolu. Aujourd’hui, la vague nommée" Internet des objets" est derrière nous, assure l’entrepreneur. "Ce qu’on a appelé l’Internet des objets, c’était la capacité des objets de générer des données. Mais l’utilisateur devait se connecter à une machine pour générer les données, les traduire, les interpréter", a rappelé l'inventeur. Désormais, les objets ne sont plus seulement communicants : ils sont intelligents. L’utilisateur ne doit plus collecter manuellement les données, elles sont générées et stockées automatiquement. "Cela change la nature même des données. La collecte est continue, les informations ne sont pas altérées, tous les utilisateurs sont 'mesurés' de la même façon ce qui permet des comparaisons plus justes. La seule action à faire désormais, c’est de vivre sa vie : marcher, sortir le chien, boire un café, arroser les plantes…"

nouvelle étape

Avec Sen.se, Rafi Haladjian a créé une plateforme capable de collecter et d’interpréter de grandes quantités de datas issues d’objets connectés. Mais il manquait un outil emblématique pour rendre ce nouveau monde accessible au très grand public. C’est le sens de "Mother", une vigie numérique qui permet de garder un œil (maternel, donc forcément bienveillant) sur des objets et situations du quotidien. La station d’accueil aux rondeurs rassurantes communique avec des capteurs, les "motion cookies", qu'on peut semer puis oublier, grâce à une automonie de 12 mois. Ces galets dotés d’accéléromètres, thermomètres et autres collecteurs de données, ont la capacité de rendre des objets du quotidien communiquants.

Une journée dans la vie de Sensemother from Sen.se on Vimeo.

des capteurs partout, pour tout ?

Les équipes de Sen.se ont prévu une quinzaine d’applications pour débuter. On peut apposer un motion cookie sur une brosse à dent, une cafetière, une boite de médicaments, un réfrigérateur, un lit ou encore une plante verte. Des applications plus ou moins ludiques sont associées à chaque objet : il est possible de monitorer la qualité de son sommeil ou son activité physique, savoir si une intrusion s’est produite dans une pièce ou un appartement… Un tableau de bord est disponible à tout moment sur smartphone et tablette, et des alertes lumineuses spécifiques peuvent être paramétrées sur la station d’accueil Mother.

L’enjeu est désormais de savoir si le système Mother et ses capteurs caméléons vont séduire le grand public. C’est l’une des conditions pour que l’écosystème bâti autour de la mère et de ses petits connectés se développe, transformant de plus en plus d’objets en source de données. Le pack Mother (comprenant une station et quatre capteurs) vient d’être mis en précommande au prix de 199 euros, pour une livraison au printemps 2014.

Sylvain Arnulf

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Innovation

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS