Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Motorola investit dans le téléphone portable en kit

Avec le projet Ara, le fabricant américain Motorola se lance dans le développement d'une plate-forme de téléphone modulaire. La filiale de Google a trouvé un allié de choix en Dave Kakkens, l'inventeur néerlandais du PhoneBloks, le téléphone à fabriquer soi-même.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Motorola investit dans le téléphone portable en kit
Motorola investit dans le téléphone portable en kit © Motorola

Nom de code : projet Ara. Un doux nom d'oiseau pour évoquer le nouveau projet de Motorola, le fabricant de téléphones filiale de Google.

Dans une note de blog publiée le 28 octobre, Motorola annonce le développement d'une plate-forme de téléphone modulaire, open source, customisable. L'appareil sera composé d'un endosquelette et de modules indépendants les uns des autres, afin de faciliter le remplacement de pièces et une customisation totale.

"Nous voulons faire avec le hardware ce que la plateforme Android fait avec le software : créer un riche écosystème de développeurs tiers, repousser les barrières, accroître l'innovation et substantiellement compresser les délais de développement", précise le communiqué de Motorola.

Un projet qui n'est pas sans rappeler PhoneBloks, le téléphone à fabriquer soi-même imaginé par le designer néerlandais Dave Hakkens pour lutter contre l'obsolescence programmée des appareils électroniques. Motorola confie d'ailleurs avoir récemment rencontré Dave Hakkens et décidé de coopérer avec lui sur ce projet.

"Nous avons mené à bien la partie technique et Dave a créé la communauté autour du projet", détaille le communiqué. Depuis le lancement de Phonebloks, le Néerlandais peut en effet se targuer de 974 000 "fans" sur le site de crowd-speaking Thunderclap. A la recherche de partenaires industriels, son chemin a donc croisé celui de Motorola.

Dans quelques mois, la filiale de Google lancera un concours à destination des développeurs pour commencer à imaginer les futurs modules de la plate-forme Ara.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale