Mutualisation des réseaux SFR et Bouygues Telecom : Free ne veut pas être exclu

Le journal Les Echos s’est procuré une lettre envoyée par Maxime Lombardini, directeur général d’Illiad, la maison-mère de Free, aux directions de SFR et Bouygues. En pleine mutualisation des réseaux, le quatrième opérateur ne veut pas se retrouver isolé.

Partager
Mutualisation des réseaux SFR et Bouygues Telecom : Free ne veut pas être exclu

Bouygues Telecom et SFR discutent depuis des mois d’une mutualisation de leurs réseaux, pour faire face aux lourds investissements liés à la 4G. A terme, juge Jean-René Fourtou de Vivendi, "il pourrait n’y avoir que deux réseaux telecoms en France". Le quatrième opérateur Free craint de se voir isolé. Maxime Lombardini, directeur général de Free, a donc pris la plume pour interpeller ses concurrents SFR et Bouygues. Les Echos publient la missive.

"Un accord entre deux des trois opérateurs de réseaux mobiles historiques qui ne prévoirait pas l'accueil du quatrième opérateur nous semblerait être un facteur de déstabilisation majeur", a-t-il écrit à Jean-Yves Charlier et Olivier Roussat, les PDG de ses deux concurrents, dans un courrier mis en ligne sur le site du quotidien économique. "Nous souhaiterions donc recevoir de votre part, avant l'achèvement de vos discussions, une proposition raisonnable d'accueil des fréquences de Free Mobile en ‘RAN sharing’ sur le réseau que vous envisagez de mutualiser", a-t-il ajouté.

Billard à trois bandes

Maxime Lombardini, pour un qui "un tel accord pourrait être juridiquement critiquable", a envoyé une copie de sa lettre à l'Autorité de la concurrence et à l'Autorité des télécoms (Arcep). Rappelons que Free possède un accord d’itinérance avec Orange. Cette lettre pourrait être une façon de mettre la pression sur le premier opérateur français pour que lui aussi partage son réseau 4G.

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS