Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

MWC 2013 : Huawei Devices fait son show

Le Chinois Huawei a présenté son nouveau smartphone, l'Ascend P2. Plus puissant et plus fin que son P1, mais aussi que les Galaxy SII de Samsung ou l’iPhone 5 d’Apple.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

MWC 2013 : Huawei Devices fait son show
MWC 2013 : Huawei Devices fait son show © Huawei

Comme l'an dernier, c'est Huawei qui a ouvert le bal du Mobile World Congress, dès le dimanche 24 février, avant même le lancement officiel du salon annuel du mobile qui se déroule à Barcelone, du 25 au 28 février. Mais alors que le Chinois avait frappé très fort en 2012 avec son premier smartphone, l'Ascend  D quad doté d'un processeur quadri-coeur maison, le cru 2013 de l'Asiatique a un petit gout de déjà vu. L'Ascend P2, successeur du Ascend P1, est certes un smartphone LTE plus fin (8,4 mm) et plus rapide en téléchargement 4G (150 mbps) qu'un Samsung Galaxy S III ou un iPhone 5. Certes, il dispose aussi d’une interface utilisateur améliorée pour Android et d'un écran qui ne se raye pas et s'utilise même avec des gants... Mais difficile d'y voir autre chose qu'un smartphone de plus. Même haut de gamme.

Pousser la marque Huawei Devices

Mais c'est bien ce que Huawei cherche à marteler désormais alors que ses concurrents ont fui les téléphones : même s’il reste l'un des géants de l'équipement réseau, il est justement aussi un fabricant de smartphones haut de gamme (et pas uniquement de mobiles bas de gamme). Fier de sa 3e place sur ce créneau au dernier trimestre 2012 (IDC et Gartner), il a tenu à remettre en avant sa marque Huawei Devices. La division a pesé 7,5 milliards de dollars en 2012 (+10%) et a vendu 127 millions d'appareils dont 32 millions de smartphones (+60%).

Plagiat marketing 

Mais, passer de l'attitude historiquement réservée d'un équipementier chinois au marketing à l'américaine n'est pas donné à tout le monde. D'où une étonnante présentation de la nouvelle campagne de communication mondiale du géant, ponctuée d'expressions comme "challenger visionnaire" ou "Huawei spirit". Et en guise de conclusion sur Huawei Device, une vidéo dans un style très Nike des années 90 avec un "Make it possible" en guise de "just do it"... N'est pas Nike qui veut...

Enfin, pour enfoncer le clou, il fallait bien sûr qu'un opérateur télécoms de renom rappelle son soutien aux smartphones made in Huawei. Et ce fut... Orange. Même si le Français est venu soutenir le fabricant de mobile (il vendra les Ascend P2 en France à partir de juin) et pas l'équipementier réseaux, pas sûr qu'à l'heure des déboires d'Alcatel-Lucent, ce coup de pouce soit très apprécié vu de l'Hexagone.

Emmanuelle Delsol


 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.