Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

MWC 2015 : Mark Zuckerberg invite les pros des télécoms à gagner de l'argent grâce à internet.org

Après avoir fait sensation l’an dernier, le fondateur et patron de Facebook était de nouveau l’invité cette année d’une session de questions-réponses lors de la première journée du Mobile World Congress. Mark Zuckerberg a pris soin de défendre le modèle économique de son projet internet.org qui vise à connecter la planète... tout en assurant de potentiels revenus importants aux opérateurs et équipementiers qui y participeront.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

MWC 2015 : Mark Zuckerberg invite les pros des télécoms à gagner de l'argent grâce à internet.org
MWC 2015 : Mark Zuckerberg invite les pros des télécoms à gagner de l'argent grâce à internet.org © MWC TV

S’il fait toujours salle comble, Mark Zuckerberg n’est plus la bête curieuse que les pros des télécoms réunis pour le Mobile World Congress (MWC) à Barcelone était venu observer l’an dernier. Le fondateur et patron de Facebook a participé ce lundi 2 mars à une session de questions-réponses afin de revenir sur internet.org, ce projet visant à fournir un accès à internet aux milliards de personnes encore non-connectées sur la planète. Projet qu’il avait justement présenté lors de son baptême du feu au MWC 2014.

Les retombées économiques d'internet.org

Fini les incantations. En un an internet.org est entré dans le vif du sujet avec notamment des premiers lancements en Zambie, en Colombie et plus récemment en Inde. "Lorsque vous apportez une connexion mobile à une population, après les appels et les sms, le maintien du lien avec ses proches, famille et amis, fait partie des priorités", a lancé Mark Zuckerberg. Mais le patron du numéro un des réseaux sociaux était surtout là pour détailler le modèle économique d'internet.org : "Nous avons ces services que les gens adorent utiliser, générant des consommations de données, et nous travaillons pour en faire un modèle profitable pour nos partenaires."

Certains opérateurs associés à Facebook sur ce projet ont ensuite rejoint Mark Zuckerberg pour une table-ronde. "Il faut voir Facebook comme une porte d'entrée, le premier contact avec internet", a souligné Christian de Faria, directeur général d'Airtel Africa. L'accès aux services basiques d'internet.org tirerait ainsi la demande d'applications plus gourmandes en consommation de données, comme YouTube. Pendant que Facebook voit sa base d'utilisateurs progresser, les opérateurs et les équipementiers télécoms seraient ainsi les premiers bénéficiaires de cette e-vangélisation des populations non connectées. Les 4 à 5 milliards de nouveaux clients potentiels ont de quoi attirer de nombreux partenaires, alors que le jeune patron a déjà rallié à son projet plusieurs grands groupes technologiques, comme SamsungNokiaQualcomm ou Ericsson. Persistant dans la défense de ce modèle où tout le monde aurait à gagner, Mark Zuckerberg s'est même montré ouvert à une coopération avec les expérimentations de Google et ses ballons Loon et drones Titan, qui pourraient venir compléter son propre projet baptisé "Ascenta".

Un public peu réceptif

Ces échanges n'ont pas vraiment passionné l'assistance, les représentants des différents opérateurs chantant les louanges de Facebook pendant que Mark Zuckerberg soulignait lui le rôle fondamental des acteurs traditionnels, opérateurs et équipementiers télécoms, pour connecter le monde entier... Plusieurs comportements étaient observables dans un public qui cherchait à faire passer le temps : si le maintien de smartphones et de tablettes en l’air pour filmer a occupé un certains nombre de personnes sur toute la durée de l'intervention, d’autres se sont assoupis tandis que les derniers ont carrément quitté la salle. A la décharge du jeune patron et de ses partenaires du jour, il s’agissait de la dernière keynote d’une première journée bien chargée du MWC. Si Mark Zuckerberg revient l’an prochain, nul doute que le public (qui aimerait sûrement l'entendre évoquer d'autres sujets qu'internet.org) répondra malgré tout de nouveau présent.

Julien Bonnet, à Barcelone

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale