Actualité web & High tech sur Usine Digitale

[MWC 2017] Acklio introduit Internet sur les ondes radio

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Les Rennais d’Acklio résolvent l’un des problèmes des réseaux LPWA utilisés pour les objets connectés : l’utilisation du protocole IP, le langage utilisé par l’internet de nos ordinateurs. L’intégration technologique qu’ils proposent permet de constituer une "pile" de données dans un seul octet. La start-up profitera du MWC 2017 de Barcelone pour révéler sa gamme de produits.

Acklio introduit Internet sur les ondes radio
[MWC 2017] Acklio introduit Internet sur les ondes radio © LoRa Alliance

Lors du MWC 2017, la start-Up Acklio présentera une solution qui devrait donner un sacré coup de pouce à la création d’objets connectés. Les informaticiens rennais proposent en effet une solution capable de compresser drastiquement les protocoles IP, utilisés par l’internet "classique". Dans nos ordinateurs et nos smartphones, qui utilisent les réseaux larges bandes du Wi-Fi aux réseaux 3,4 et 5G, cette technologie ne présente aucun intérêt. Pour les objets connectés qui font transiter leurs données par des réseaux LPWA (Low Power Wide Area comme Sigfox et LoRa), c’est tout simplement un verrou technologique qui est éliminé.

 

les outils de développement du web pour l'ioT

Ces réseaux radio transmettent des informations à un débit très faible, soit 140 messages de 12 octets maximums chaque jour pour certaines technologies. Un format approprié aux petites données des objets connectés. Le problème vient plutôt de la conception du programme de ces objets. Comme aucune norme n’existe pour le moment, il faut personnaliser chaque mode de communication radio à chaque objet et oublier les protocoles IP habituellement utilisé sur internet. C’est justement ici que l’intérêt de la compression proposée par Acklio intervient. Avec cet outil dédié aux objets connectés, une "pile" de données IP est réduite à un seul octet. "Cela va tout simplement permettre de rattacher les réseaux LPWA aux réseaux internet, s’exclame Laurent Toutain, l’un des deux fondateurs d’Acklio. Concrètement, nos produits vont permettre d’écrire les programmes de l’IoT dans des protocoles standards et ainsi de réduire les coûts de conception."

 

Pour les sept Rennais d’Acklio, le Mobile World Congress de Barcelone sera l’occasion de présenter ces deux produits : un cœur de réseaux LoRa et l’intégrateur IP qui sera vraisemblablement proposé sous forme de licence. "C’est également le moment idéal pour obtenir des retours sur les possibilités d’utilisation de nos produits", précise Alexander Pelov, PDG de l’entreprise.

 

Fondée en mars 2016, Acklio est pour l’instant hébergée par l’IMT Atlantique, à Rennes. Une première levée de fonds est prévue cette année.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale