[MWC 2017] Avec Instinct Concept, Peugeot dévoile sa vision de la voiture autonome d'après-demain

Peugeot a créé la surprise au Mobile World Congress 2017 de Barcelone avec son premier concept-car autour de la conduite autonome, baptisé Instinct. Plusieurs scénarios d'interaction du véhicule avec des objets autonomes ont été imaginés en partenariat avec Samsung.

Partager
[MWC 2017] Avec Instinct Concept, Peugeot dévoile sa vision de la voiture autonome d'après-demain

Après Renault et son inattendu véhicule open source dévoilé au CES, Peugeot joue à son tour la contre-programmation avec un concept-car dévoilé au Mobile world congress de Barcelone. Il le présentera ensuite au salon automobile de Genève du 9 au 19 mars 2017. Son nom : Instinct Concept. Ce break de chasse embarque des concepts technologiques que l'on retrouvera peut-être sur les Peugeot dans le futur.


Il s'agit du premier concept car de la marque autour de la mobilité autonome. PSA disposait déjà de véhicules de test, évolutions de modèles existants. Mais ici, il s'agit de se projeter plus loin avec une vision de l'expérience que souhaite développer la marque autour de ses futurs modèles sans conducteur.

Le brief de départ, élaboré il y a dix mois, était simple : "exprimer la vision de la marque d'un véhicule autonome", résume Matthias Hossann, responsable des concepts cars du constructeur. "D'habitude on part d'une belle carrosserie, on y intègre les sièges et on développe l'habitacle autour. Là, on est partis du design intérieur, en imaginant comment l'i-cockpit actuel pouvait évoluer avec la conduite autonome". Si le Concept Instinct est d'un gabarit proche d'une Peugeot 308, l'idée est de créer un concept déclinable sur tous les véhicules de la marque.

plaisir de conduite... ou détente

Le véhicule de demain selon Peugeot est d'abord une voiture que l'on a encore envie de conduire. "On veut magnifier les phases de conduite, tout en ayant la possibilité d'avoir des temps de repos". En mode 100% autonome, le volant se rétracte dans le tableau de bord et laisse place à un salon roulant. "La planche de bord est alors plus proche d'un home cinéma, avec une barre de son et des écrans", décrit Matthias Hossann.

Le travail des matériaux a été soigné, pour tenter de casser le côté "froid" des concepts futuristes de voiture autonome. On retrouve une fiche couche de béton sur le sol et dans les portières, avec des aspérités. Les quatre sièges sont indépendants et disposent de leurs propres écrans et réglages. "Les écrans et interfaces high tech côtoient des rangements qui auraient plus leur place dans un salon, comme des portes-revues. Car le véhicule autonome doit aussi redonner l'opportunité de prendre du temps pour soi, lire, s'évader. C'est à la fois une expérience ultra-connectée et une bulle pour se déconnecter", résume le concepteur.

On retrouve l'idée d'évasion dans le design extérieur, qui distille des clins d'œil à la 504 Riviera dessinée par Pininfarina (notamment sa peinture bleue), un break de chasse de la marque présenté au Mondial de Paris 1971. Mêmes lignes pures, même travail sur l'aérodynamisme avec la volonté de créer "un objet le plus monolithique possible". La carrosserie est traversée de lignes nettes dans lesquelles sont creusées les poignées des portes. Même travail de sculpture sur le pare-brise, tandis que le toit retrouve la double bosse des précédents concept-cars de la marque.

Des indices sur les futurs modèles de la marque

"Rien n'est gratuit dans un concept-car", aime à dire Matthias Homann. "On travaille des codes que l'on pourrait un jour retrouver sur un véhicule de série". Le travail sur le design ferait presque oublier le contenu technologique du véhicule. L'Instinct Concept se veut un lien entre l'automobile, la maison et les objets connectés. Peugeot a travaillé avec la plate-forme Artik Cloud de Samsung pour faire interagir le véhicule avec plusieurs objets connectés, thermostats, caméras de surveillance, ampoules, montre intelligente. Les données de ces objets sont remontées pour créer un profil du conducteur et du passager et leur proposer une expérience personnalisée, en fonction de leur humeur ou de leurs activités. Rien d'inédit, plusieurs constructeurs ont déjà proposé des concepts similaires comme Ford et Amazon au CES 2016. Mais l'exécution est maîtrisée. Ne reste plus qui'à distiller ces concepts dans les futurs modèles de la marque.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS