Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[MWC 2017] Avec mini-fob, Oberthur transforme n'importe quel objet en moyen de paiement

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Oberthur Technologies présente, au Mobile World Congress 2017 de Barcelone, une petite puce dotée d'une antenne à glisser dans n'importe quel objet non intelligent (le bracelet en tissu d'une montre classique, par exemple) pour le transformer en moyen de paiement. Baptisé mini-fob, le dispositif pourrait être commercialisé par les banques ou vendu dans les rayons d'une grande surface.

Avec mini-fob, Oberthur transforme n'importe quel objet en moyen de paiement
[MWC 2017] Avec mini-fob, Oberthur transforme n'importe quel objet en moyen de paiement © Juliette Raynal / L'Usine Digitale

Et si un simple bracelet en caoutchouc, sans aucune électronique ni connectivité, pouvait se transformer en moyen de paiement ? C'est ce que propose Oberthur Technologies. Au Mobile Word Congress 2017, qui se tient du 27 février jusqu'au 2 mars à Barcelone, le spécialiste français de la sécurité numérique présente un nouveau dispositif baptisé mini-fob.

 

Une approche user friendly

Comme le montre la photo, il s'agit d'une petite carte à puce. Sa spécificité ? "L'antenne est intégrée sur le même support", indique Aude de Vassart, responsable marketing produit chez Oberthur. Le dispositif peut ainsi être inséré dans n'importe quel objet disposant d'une petite fente (un simple bracelet en caoutchouc ou le bracelet en tissu d'une montre classique, par exemple) et le transformer en moyen de paiement sans contact.

 

Relié à un compte bancaire, le mini-fob est certifié Visa Mastercard. Son approche se veut "user-friendly". "Il permet d'effectuer un paiement sans que la personne n'ait besoin de sortir sa carte bancaire, ni même son téléphone", explique Aude de Vassart. Le mini-fob pourrait, par exemple, intéresser les coureurs, qui ne souhaitent pas s'encombrer de leur porte-monnaie lors d'un marathon.

 

Une carte compagnon ou en prépayé dans les rayons des magasins

Deux modèles de commercialisation sont imaginés. Oberthur entend vendre le mini-fob aux banques. Ces dernières proposeraient alors le dispositif à leurs clients comme une carte compagnon. Le mini-fob serait ainsi directement lié à leur compte en banque. Oberthur envisage aussi  de vendre le mini-fob à des enseignes. Les petites puces seraient alors reliées à un compte prépayé et pourraient être directement achetées dans les rayons d'une grande surface ou d'un magasin Fnac, par exemple.

 

Oberthur a déjà mené un projet pilote avec la banque australienne Westpac. Le spécialiste français de la sécurité %%ARTICLELIE:507439%%numérique entend entrer en production cette année.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale