Actualité web & High tech sur Usine Digitale

[MWC 2017] En attendant la 5G, Ericsson se concentre sur les usages de la 4G

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La 5G n'étant toujours pas là, Ericsson se concentre sur de nouveaux usages de la 4G au travers de partenariats. On trouve parmi les plus intéressants la gestion d'une flotte de camions Scania connectés, la diffusion de contenus vidéo personnalisés avec Telstra et la 20th Century Fox, ou encore une opération chirurgicale en téléprésence.

En attendant la 5G, Ericsson se concentre sur les usages de la 4G
[MWC 2017] En attendant la 5G, Ericsson se concentre sur les usages de la 4G © Julien Bergounhoux

La conférence d'Ericsson au MWC 2017 a été presque plus définie par une absence que par ses annonces. Il s'agit bien sûr de la 5G, qui n'est pas encore commercialisée (elle devrait l'être l'année prochaine, après une validation du standard fin 2017), et limite en conséquence le potentiel innovatif du Suédois sur son coeur de métier. Tout juste a-t-on parlé d'essais de 5G NR (New Radio) avec Qualcomm et les opérateurs NTT DoCoMo, Telstra et Vodafone.

 

Partenariats autour de nouveaux services

Le nouveau président et CEO d'Ericsson, Börje Ekholm, s'est en conséquence rabattu sur des cas d'usages innovants pour le LTE, souvent fruits de nouveaux partenariats, qui "préparent la voie" pour les usages que permettra la 5G. Citant une étude récente, il a néanmoins évoqué un marché global de 1230 milliards de dollars sur 10 ans (jusqu'à 2026) pour la 5G. Des dirigeants de T-Mobile, Telstra et la 20th Century Fox mais aussi Scania sont montés sur scène pour expliquer en quoi des innovations de service comme la 4G adaptées à la diffusion vidéo (pour pré-charger des contenus personnalisés en fonction des goûts de chacun) vont changer la manière dont ces contenus sont consommés. La réalité virtuelle et la réalité augmentée ont été citées à plusieurs reprises comme étant des cas d'usage qui nécessiteront forcément de mettre en place ce nouveau type d'architecture et de business model.

 

Scania met de l'intelligence dans sa gestion de flotte

Scania a quant à lui annoncé une nouvelle boutique en ligne pour les véhicules connectés, ainsi qu'une plate-forme ouverte baptisée Scania One. Elle utilise des techniques d'intelligence artificielle pour une meilleure gestion de la flotte (plus efficiente) et est capable de transmettre des données en temps réel sur une flotte de camions et d'aider à faire de l'inspection et de la maintenance digitalisée. 250 000 camions connectés sont déjà en activité dans le monde, d'après Henrik Henriksson, le CEO de Scania.

 

Chirurgie en téléprésence gràce à la réalité virtuelle

Sur son stand, Ericsson fait aussi la démonstration de plusieurs applications innovantes, comme une simulation d'opération chirurgicale par téléprésence avec un casque de réalité virtuelle (conçu par Room One Labs) et un gant haptique (développé par Neurodigital Technologies, une start-up espagnole). L'opération est effectuée dans une pièce adjacente par un robot industriel du marché équipé de capteurs de pression créés par le King's College of London. Ils permettent au porteur des gants de ressentir la consistence des organes (mous, durs...) et d'avoir un meilleur "feeling" en opérant. La vidéo est capturée par six caméras GoPro montées dans un rig Omni. Si on peut regretter l'absence de stéréoscopie (et la piètre qualité du casque), cette preuve de concept est ambitieuse et présage de futurs usages de pointe. La latence est par exemple de 10 ms sur le salon.

 

 

Conduite à distance en temps réel

Autre démonstration similaire : la conduite d'un kart à distance à l'aide d'un siège monté sur verrins et de trois grands écrans. L'idée pour Ericsson est surtout de mettre en avant des preuves de concept liées au véhicule autonome, dans la veine des tests qu'il effectue en France avec PSA. L'entreprise travaille aussi dans cet optique sur le "network slicing", c'est à dire la capacité de prioriser certains flux de données par rapport à d'autres (par exemple venant d'une infrastructure critique face à du streaming VOD).

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale