Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[MWC 2017] HTC se démarque par les usages du Vive mais néglige les smartphones

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Pas d'annonce de smartphone au MWC 2017 pour HTC. Le constructeur taïwanais poursuit son pari sur la réalité virtuelle et cherche à se différencier en ciblant les marchés de l'entreprise, du divertissement hors du domicile et des applications culturelles. Un positionnement d'autant plus important que le premier compétiteur au sein de l'écosystème Steam vient d'être annoncé : LG.

HTC se démarque par les usages du Vive mais néglige les smartphones
[MWC 2017] HTC se démarque par les usages du Vive mais néglige les smartphones © Julien Bergounhoux

HTC n'a pas fait de conférence de presse au Mobile World Congress cette année, le Taïwanais ayant annoncé ses nouveaux smartphones à l'avance début janvier. Il est néanmoins présent avec trois stands sur lesquels sont principalement présentées... des applications liées au HTC Vive, un signe du positionnement agressif du constructeur sur la réalité virtuelle.

 

Dates et prix pour le Vive Tracker, Deluxe Strap et module sans-fil

Il n'y a cependant pas de grandes annonces non plus de ce côté depuis le CES. La plus notable concerne les prix et dates de sortie du Vive Tracker et du Deluxe Audio Strap, qui ont été annoncés à la Game Developers Conference qui se déroule en parallèle à San Francisco. Ils seront tous les deux vendus 119 euros en Europe. Le Tracker, qui a reçu plus de 2300 demandes jusqu'à présent, sera disponible aux développeurs à la fin mars. Le Deluxe Audio Strap de son côté sera commercialisé courant juin. A noter qu'il restera un accessoire pour le Vive classique, mais sera désormais inclus par défaut dans "l'édition entreprise" du casque.

 

Plus de précisions ont aussi filtré sur le module conçu par la start-up chinoise TPCast qui permet une connexion sans-fil avec le Vive. "Il sera disponible en juin en Europe et son prix se situera autour de 300 euros pour la version 'light' avec 1h30 d'autonomie de batterie" a révélé Hervé Fontaine, VP Entreprise Business Development chez HTC lors d'un entretien avec L'Usine Digitale. Une autre version équipée d'une batterie externe raccordée par câble sera aussi commercialisée et est considérée comme le modèle "standard" de l'accessoire.

 

Des applis pour les pros

Côté applications, outre les classiques attractions comme une expérience ou le joueur s'avance sur une poutre suspendue au-dessus du vide (moins élaborée que celle du studio français SmartVR) et un jeu de tir, le studio de création de saynettes virtuelles Mindshow est disponible. Il permet à l'utilisateur de rentrer dans la peau de divers personnages farfelus et de jouer leur rôle l'un après l'autre, comme un acteur en motion capture. Les mouvements du corps sont représentés plus ou moins fidèlement grâce à un squelette virtuel (l'ajout de Vive Trackers est possible pour le rendre très précis) et les expressions du visage peuvent être modifiées à la volée via une palette sur les contrôleurs.

 

 

Pour les pros, les noms à retenir sont MakeVR et Vivedu. MakeVR est une application de conception 3D encore en cours de développement. Elle permet de concevoir des objets complexes de façon simple et intuitive à l'aide de formes géographiques simples. Un certain nombre d'objets basiques sont disponibles par défaut : sphère, cube, pyramide, etc. Ceux-ci font office d'outils à partir desquels sont créées des formes plus complexes (en les combinant entre elles ou s'en servant pour tailler dans d'autres objets), elles-mêmes étant à la fois objet et outil une fois enregistrées dans la base de données. Le principe évoque la simplicité et l'aspect ludique de Medium, l'application de sculpture d'Oculus, mais appliqué à la conception assistée par ordinateur (CAO). D'après le représentant en charge de la démonstration, MakeVR s'adresse à une cible large, qui va des amateurs aux "prosumers". Les créations peuvent par ailleurs être exportées au format .obj ou .sdl, par exemple pour être imprimées en 3D.

 

Formations industrielles made in China

Vivedu, une start-up chinoise incubée par HTC (qui en est aussi le principal actionnaire), travaille de son côté sur des applications de formation. Elle fait la démonstration sur le salon d'un logiciel d'apprentissage pour la peinture de carrosserie automobile, similaire à ce que propose Clarté en France. Pour être le plus réaliste possible, il est couplé à un pistolet à peinture fictif traqué à l'aide d'un contrôleur Vive. L'application recueille tout un ensemble de statistiques sur la qualité de l'opération et permet à l'étudiant de s'entraîner autant de fois que nécessaire pour arriver à un résultat parfait.

 

 

Le résultat est un gain de temps, des économies sur les matériaux et plus de sécurité (par rapport aux peintures qui sont très toxiques). Et Vivedu ne se limite pas pas qu'à la peinture. Elle développe aussi un programme de formation pour le soudage à l'arc, une activité délicate et dangereuse s'il en est, ainsi que pour la maintenance automobile (opérations sur les moteurs). Les produits de Vivedu arriveront sur le marché européen en fin d'année via le magasin d'applications Viveport Enterprise, dont le lancement est prévu en juin 2017.

 

HTC poursuit par ailleurs son travail sur le programme Vive Arcade, qui cible spécifiquement les établissements de divertissement hors du domicile. "Nous travaillons avec un grand musée parisien sur un projet qui n'est pas encore public, dévoile Hervé Fontaine. Nous ciblons un panel assez large qui va des salles d'arcade dédiées aux centres commerciaux, aquariums, zoos...". Une dizaine de pilotes Vive Arcade seront lancés en avril en Europe, dont deux en France. Le programme propose actuellement un porte-feuille d'environ 3000 expériences.

 

Concurrence de LG sur Steam et Mystère sur la VR mobile

L'année 2017 amènera les premiers éléments de réponse sur le pari du constructeur en matière de réalité virtuelle. Le coréen LG, qui n'a pas d'offre VR mobile, va présenter un casque haut de gamme compatible Steam VR à la conférence GDC. Il sera le premier concurrent direct du HTC Vive au sein de l'écosystème Steam et pourrait ébranler sa dynamique de croissance. Ses tentatives pour se démarquer (sur le marché chinois et dans les domaines des applications autres que les jeux, des usages hors du domicile et de l'entreprise) seront-elles suffisantes ? Interrogé sur le sujet, Hervé Fontaine reste serein. "Cela a toujours fait partie du jeu. Il faut être le meilleur pour gagner. Nous restons de plus très proches de Valve, avec qui nous avons une vraie complémentarité."

 

Quid du mobile dans tout ça ? On pourrait penser que HTC, fort de son expérience avec le Vive et de son statut de constructeur de smartphones (il a notamment conçu le smartphone Pixel de Google, premier appareil compatible Daydream), chercherait à s'imposer sur ce segment. Que nenni. Du moins pour l'instant. Chia-lin Chang, CFO de HTC, a récemment déclaré qu'un produit sortira cette année, tout en précisant qu'il ne s'agira pas d'un simple accessoire pour smartphone. Une allusion probable à un appareil tout-en-un.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Martine
03/03/2017 18h25 - Martine

Tout a fait d'accord avec votre analyse. Un salon compliqué pour des grands acteurs comme Samsung et des acteurs historiques attendus et pour autre chose que l'innovation ou le service. Si on pense à Nokia, on reste un peu sur sa fin malgré toute la nostalgie possible... Le MWC pourrait être notre CES européen mais Barcelone devra attendre un peu encore...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale