Actualité web & High tech sur Usine Digitale

[MWC 2018] Vers 2019 et au-delà... Intel veut devenir une référence sur la 5G

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La 5G est l'un des thèmes phares du Mobile World Congress 2018. A cette occasion, Intel a annoncé sortir des produits compatibles avec le nouveau standard dès 2019. L'entreprise multiplie les démonstrations de cas d'usages pour séduire les entreprises, particulièrement aux Jeux Olympiques.

Intel veut devenir une référence sur la 5G
[MWC 2018] Vers 2019 et au-delà... Intel veut devenir une référence sur la 5G © SC

La 5G est l'une des grosses tendances de l’édition 2018 du Mobile World Congress. Sur le sujet, Intel a voulu frapper fort. A Barcelone, le fabricant de processeurs a exposé son premiers prototype de produit compatible avec le nouveau standard. A travers des démonstrations de cas d'usages, l’entreprise veut révéler le potentiel de la technologie, tout particulièrement pour les entreprises.

 

Des ordinateurs et des smartphones compatibles avec la 5G pour 2019

L’une des annonces les plus retentissantes d’Intel est la commercialisation d’ordinateurs compatibles avec le standard 5G NR pour le second semestre de 2019, en partenariat avec Dell, HP, Lenovo et Microsoft. Intel n’est pas le seul à travailler sur des ordinateurs dotés d’une connexion mobile et d’une grande autonomie. Début février, son concurrent Qualcomm annonçait aussi pour 2019 un ordinateur “always on, always connected” (toujours allumé, toujours connecté) doté d’un processeur Snapdragon X50 5G NR.

 

Pas sûr qu'Intel échappe aux comparaisons même si l'entreprise met en valeur son approche de bout en bout pour la 5G. “Nous sommes la seule entreprise qui construit des solutions allant du cloud jusqu’au réseau d’accès puis jusqu’au client. Grâce à cela, nous pouvons bâtir des prototypes très rapidement et nous pouvons être un interlocuteur qui se suffit à lui-même pour nos partenaires", déclare à L'Usine Digitale Rob Topol, directeur général du commerce et de la technologie 5G dans le groupe communication et appareils d'Intel. Sur le stand d’Intel, le premier prototype du PC a été présenté. L’ordinateur portable 2-en-1 aura un écran détachable pour devenir une tablette. Il sera équipé d’un modem 5G XMM 8060 pouvant se connecter au réseau 5G mais aussi aux réseaux 2G, 3G, LTE et 4G.

 

 

En matière de téléphonie, Intel a également annoncé une collaboration de plusieurs années avec Spreadtrum, concepteur chinois de micro-processeurs. Les deux entreprises travailleront à l’élaboration de produits compatibles avec la 5G pour des plateformes mobiles sur le marché chinois. Les premiers smartphones devraient ainsi être livrés pour la deuxième moitié de 2019.

 

"Nous nous concentrons sur la construction de cas d'usages forts"

Dans un premier temps, les premiers acheteurs devront se contenter du réseau 4G, puisque le déploiement de la 5G à grande échelle ne devrait pas arriver avant 2020. Aux Etats-Unis, AT&T et Verizon ont néanmoins parlé de déploiements à des échelles locales pour fin 2018. En France, Orange a aussi promis des tests à petite échelle dès 2018 mais la commercialisation du service n’est pas attendue avant 2020.

 

D’ici 2019, les dates du déploiement de la 5G seront sans doute plus précises mais que se passera-t-il pour Intel si la technologie tarde à arriver ? Pour Rob Topol ce n'est pas un motif d'inquiétude : "La 5G pourrait être concentrée dans certaines villes et autour des métros mais aussi bien en Europe, qu'en Asie ou aux Etats-Unis, des opérateurs visent des lancements en 2019. Nous nous concentrons plutôt sur la construction de cas d’usages forts car c’est ce qui générera de la demande pour nos produits." Sur son stand, Intel expose ainsi tous les secteurs où la 5G pourrait jouer un rôle : véhicules autonomes, smart city, gestion de flottes de drones ou encore réalité virtuelle.

 

De Pyeongchang 2018 à Tokyo 2020

Les Jeux olympiques de Pyeongchang à peine terminés, Intel annonce aussi un nouveau partenariat. Cette fois-ci avec les jeux de Tokyo, en 2020. En Corée du Sud, l’entreprise a déjà voulu montrer les performances du réseau 5G avec des applications pour le grand public. Par exemple, avec des casques de réalité virtuelle retransmettant en temps réel les performances des athlètes.

 

Pour les prochains jeux, en partenariat avec l’opérateur japonais NTT Docomo, Intel veut pousser encore plus loin ces usages. L’entreprise parle de streaming vidéo à 360 degrés et en qualité 8K, du retour de ses drones dotés de caméras, de capteurs et de véhicules équipés de la 5G. Des démonstrations en somme très B to C mais qui dévoilent l’étendue des applications possibles pour cette nouvelle technologie.

 

“Nous testons nos technologies auprès des spectateurs mais beaucoup de ces applications sont destinées aux industriels et aux entreprises. Nous montrions par exemple des connexions fixes sans fil utilisant la 5G comme une alternative à la fibre pour fournir une connexion haut débit. Maintenant, nous pouvons utiliser ces expériences auprès de notre clientèle de base avec des acteurs comme Honeywell ou General Electric", conclut Rob Topol.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale