Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[MWC 2022] L'IRT B-com lance sa solution de réseau 5G privé

L'institut de recherche technologique breton a donné le coup d'envoi commercial de sa solution "souveraine" de réseau 5G privé, financé en partie grâce au plan de relance.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'IRT B-com lance sa solution de réseau 5G privé au MWC 2022
[MWC 2022] L'IRT B-com lance sa solution de réseau 5G privé © b<>com - Fred Pieau

Au salon du mobile de Barcelone, l'Institut de recherche technologique (IRT) B-com a lancé commercialement sa solution de réseau 5G privé. Financé par le plan de relance français à hauteur de 30 millions d'euros sur sept ans, avec un investissement total de l'ordre de 100 millions d'euros sur 10 ans, le projet avait été lancé il y a un an.

La solution, baptisée "Dôme", est une "boîte à outils" répondant à divers cas d'usage pour les industriels et les entreprises (événementiel, industrie 4.0, santé, défense). Elle constitue une alternative aux offres des grands opérateurs, pas toujours dimensionnées pour les ETI.

Une solution clés en mains
"Dôme est une solution clé en main, faite pour une prise en main rapide par les DSI. Le client n'a pas besoin d'avoir une expertise en télécoms", explique Mathieu Lagrange, directeur réseaux et sécurité de B-com. La solution est marketée comme "souveraine", au sens où B-com contrôle les éléments clés de l'infrastructure : le cœur de réseau, le RAN (radio access network), c'est-à-dire la partie radio du réseau télécom, et les composants de cybersécurité (NDR, network detection and response), qui font appel à des techniques d'intelligence artificielle pour détecter des signaux faibles de cyberattaque.

B-com développe par ailleurs un composant Open RAN, standard ouvert de télécommunications mobiles qui va ouvrir le marché des équipements télécom à de nouveaux acteurs. Il s'agit de la partie logicielle qui gère la réception des signaux et l'allocation des ressources radio (DU, distributed unit). 

Distribuée par des intégrateurs
L'IRT travaille avec plusieurs équipementiers sur le RAN, notamment Nokia, Amarisoft et AW2S. Pour la commercialisation de sa solution, il est en train de nouer des partenariats avec de grands intégrateurs, afin d'être "plus pertinent sur la stratégie métier". Des discussions sont en cours avec Atos, CapGemini, ou encore Orange Business Services. Airbus Defence and Space, actionnaire de l'IRT, proposera également la solution. EDF, Acome, le groupe Lacroix et la SNCF sont intéressés.

Le financement accordé par l'État fin 2020 devait permettre à B-com de recruter 92 personnes pour développer l'offre Dôme. 60 ont été pourvus en 2021 en R&D, vente et marketing, portant l’effectif total entre 400 et 450 personnes sur les quatre sites à Rennes, Paris, Brest et Lannion en Bretagne, salariés et personnel détaché compris. "Le plan social de Nokia à Lannion a été un moyen de recruter massivement", précise Mathieu Lagrange. Nokia est l'un des actionnaires de B-com.

En tant qu'IRT, le statut juridique de B-com est celui de "fondation de coopération scientifique privée sans but lucratif". Son objectif est le transfert rapide de technologies. Thématique et interdisciplinaire, il associe des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, des grands groupes et des PME autour de deux grands domaines de compétences : les réseaux et la sécurité (architecture réseau, IA, 5G, IoT, cybersécurité), et les traitements de l'image et du son. Il est notamment à l'origine d'une technologie de watermarking développée pour empêcher le piratage des contenus vidéo. Les IRT ont été créés à l'initiative de l'Etat dans le cadre du Programme Investissements d'avenir.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.