Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[MWC 2022] Les promesses du WiFi 7 pour le jeu et l'AR/VR

Oubliez les WiFi 6 et 6E, place au WiFi 7. Qualcomm a donné le coup d'envoi à Barcelone d'une solution de connectivité gérant ce nouveau standard, qui présage d'une latence divisée par dix pour les connexions sans fil. De quoi répondre aux besoins extrêmes des jeux vidéos et de la réalité virtuelle. Mais il faudra bien compter deux ans avant que les consommateurs ne puissent en profiter. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les promesses du WiFi 7 pour le jeu et l'AR/VR
[MWC 2022] Les promesses du WiFi 7 pour le jeu et l'AR/VR © L'Usine Digitale

La chasse à la latence sera la prochaine étape pour le WiFi. Au Mobile World Congress 2022, Qualcomm a pris une longueur d'avance en annonçant le lancement commercial de la première solution au standard WiFi 7 pour la communication sans fil. Un standard qui n'est pas encore… standardisé, les détails de la norme n'étant pas encore entièrement définis. Ils devraient l'être en 2024. Qualcomm annonce toutefois les premiers échantillons dès maintenant, pour un lancement commercial en fin d'année.

En janvier, le fabricant de semi-conducteurs taïwanais Mediatek avait fait la première démonstration mondiale du WiFi 7, le présentant comme la première technologie mobile capable de vraiment rivaliser avec une connexion filaire.

Moins de 2 millisecondes de latence
Outre un important débit plus important (jusqu'à 5,8 Gb/s théorique là où les fréquences 6 GHz sont exploitables), l'autre avantage du WiFi 7 est de diminuer le temps de latence à moins de 2 millisecondes, soit environ dix fois moins que le WiFi 6. La puce de Qualcomm permettra par ailleurs de jongler entre les différentes bandes de fréquences disponibles du WiFi 7 (2,4 GHz, 5 GHz) et du WiFi 6E (6 GHz), et même de les combiner afin d'optimiser la transmission des données (High Band Simultaneous Multi-Link technology).

Des capacités qui destinent le WFi 7 à s'imposer dans les applications de réalité virtuelle et augmentée, pour le jeu en réseau et le cloud gaming, ainsi que dans l'edge computing.

La nouvelle plateforme Fast Connect 7800 de Qualcomm, qui gère la connectivité WiFi et Bluetooth, affiche par ailleurs une consommation d'énergie inférieure de 30 à 50% et prend en charge la norme WiFi 6E, déjà présente sur le SoC Snapdragon 8 Gen 1. Celle-ci permet notamment de streamer sans fil le contenu d'un PC ou d'un smartphone vers un casque de réalité virtuelle.
 


Pas avant 2024
Actuellement, les box grand public des opérateurs télécom en France sont équipées du WiFi 6, qui a apporté plus de protections contre les interférences par rapport à la génération précédente. Le WiFi 6E commence à être déployé, en premier lieu dans les offres entreprises.

Avant de voir arriver les premiers matériels compatibles avec le WiFi 7, il faudra attendre un peu. "Généralement, un an après la sortie des chipsets, nous disposons de reference designs pour travailler. Et un an plus tard, on peut attendre la sortie commerciale", nous précise Arnaud Vamparys, senior VP Radio Networks et 5G chez Orange. Deux ans, donc, environ, entre les annonces et l'implémentation. Du côté des mobiles, un appareil haut de gamme comme le Samsung Galaxy S22+ propose déjà le WiFi 6E.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.