Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

MySofie lève 1,1 million d'euros pour son application qui simplifie et optimise les dépenses de santé

Levée de fonds MySofie a développé une application qui réunit un ensemble de services dans le secteur de la santé : la centralisation et le suivi des dépenses et des remboursements de l'utilisateur et de ses proches, un service de téléconsultation, la possibilité de commander des médicaments... La start-up souhaite doubler son nombre d'utilisateurs, 90 000 actuellement, et lancer un nouvel outil de diagnostic pour optimiser la gestion des soins. Pour y arriver, elle vient de boucler une seconde levée de fonds d'1,1 million d'euros. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

MySofie lève 1,1 million d'euros pour son application qui simplifie et optimise les dépenses de santé
MySofie lève 1,1 million d'euros pour son application qui simplifie et optimise les dépenses de santé © mySofie

La start-up mySofie vient de boucler une levée d'1,1 million d'euros. Le tour de table a été mené par le gestionnaire de santé CPMS et les fondateurs du courtier Digital Insure. Il s'agit de sa seconde levée de fonds, la première de 600 000 euros date d'avril 2019.

Développer un outil de diagnostic
Avec ces nouveaux fonds, l'Insurtech souhaite refondre son site internet et lancer une application web permettant de créer un compte directement depuis son site. Elle souhaite également développer un "outil de diagnostic" capable de lire, synthétiser et traduire les remboursements de ses utilisateurs. Il pourra également proposer des préconisations de personnalisation de couverture, détaille mySofie dans son communiqué.

Créé en 2018 par Philippe Baranski et Aymeric Méhu, mySofie propose une application destinée à simplifier les démarches de santé au quotidien, notamment la gestion et le suivi personnalisés des contrats d'assurance santé et des remboursements des utilisateurs. Elle est gratuite et disponible sur iOS et Android.

Compatible avec 200 complémentaires
L'outil est capable d'agréger les données de santé de 200 complémentaires et inclut une dizaine de régimes différents de sécurité sociale. Il est actuellement commercialisé par cinq assureurs sous marque blanche ou sous forme d’API d’agrégation de compte. 

L'application centralise les dépenses de santé de l'utilisateur et de toute sa "tribu", c'est-à-dire ses proches que ce soit ses enfants, son conjoint, ses parents âgés... Elle propose également des conseils santé, un service de téléconsultation et la possibilité de commander des médicaments auprès d'une pharmacie. 

Les données sont hébergées en France
La protection des données est un sujet au coeur de préoccupations de mySofie. C'est la société lilloise Avenir Télématique (ATE) qui a été choisie comme hébergeur. Comme la réglementation l'exige, elle est bien certifiée "hébergeur de données de santé" (HDS). 

MySofie recense aujourd'hui 90 000 d'utilisateurs et souhaite rapidement doubler ce nombre. La jeune pousse compte 14 collaborateurs et possède des bureaux à Bordeaux et Marseille. Elle ne communique pas sur son chiffre d'affaires. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.