La néobanque N26 lève 900 millions de dollars et va recruter 1000 personnes

La néobanque allemande court après les financements comme sa concurrente Revolut. Mais elle va devoir limiter ses ouvertures de comptes pendant quelques temps.

Partager
La néobanque N26 lève 900 millions de dollars et va recruter 1000 personnes

La néobanque N26 annonce une levée de fonds en série E d'un montant de plus de 900 millions de dollars. Ce tour de table mené par Third Point Ventures et Coatue Management, rassemblant également Dragoneer et les investisseurs historiques de N26, valorise la licorne allemande plus de 9 milliards de dollars. Le dernier tour de table de 800 millions de dollars de son concurrent britannique Revolut, en juillet, valorisait ce dernier 33 milliards.

N26, créée en 2015, entend financer le recrutement de plus de 1000 salariés dans ses huit bureaux dans le monde (Berlin, Barcelone, Madrid, Milan, Paris, Vienne, New York et São Paulo) dans les deux prochaines années, principalement au sein des équipes produit, développement technologique et sécurité.

Elle compte ainsi élargir sa gamme de produits financiers. Selon Les Echos, elle se préparerait à lancer une activité d'e-commerce en 2022, ainsi que le trading de cryptomonnaies. Le paiement fractionné, déjà opérationnel en Allemagne, devrait être étendu à d'autres pays dont la France.

Limiter l'ouverture de nouveaux comptes
La banque mobile indique dans son communiqué avoir "décidé, en accord avec le régulateur allemand, de limiter pour quelques temps l’ouverture de nouveaux comptes entre 50 000 et 70 000 nouveaux clients par mois afin de concentrer les ressources sur le produit". Les clients qui se verraient recaler seront inscrits sur une liste d'attente. N26 a récemment écopé d'une amende infligée par le superviseur allemand, pour non-respect de la loi anti-blanchiment.

N26 compte plus de 7 millions de clients dans 25 pays, dont près de 2,5 millions en France. Elle aurait fixé son seuil de rentabilité à un peu plus de 16 millions de clients, d'après le quotidien économique.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS