Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nahibu réunit 1 million d'euros pour démocratiser le profilage du microbiote intestinal

Levée de fonds Nahibu lancera, d’ici quelques jours, une nouvelle version de sa solution permettant à chacun de mieux connaître sa flore intestinale. Pour appuyer cette commercialisation, la start-up rennaise a réunit un million d'euros auprès d'investisseurs privés et de Bpifrance.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nahibu réunit 1 million d'euros pour démocratiser le profilage du microbiote intestinal
La première version du kit de prélèvement conçu par Nahibu. © Nahibu

Moins d’un an après son lancement commercial, Nahibu a déjà su séduire des investisseurs. Elle vient de lever 500 000 euros auprès d'investisseurs privés. Cette augmentation de capital est complétée de concours bancaires et du soutien de Bpifrance à hauteur de 500 000 euros. Depuis l’été 2019, Nahibu commercialise une solution permettant d’obtenir, à partir des selles, une analyse haute définition du microbiote intestinal et des conseils alimentaires associés.

Les fonds obtenus ont déjà permis à la start-up rennaise de se structurer et de travailler sur la seconde version de son offre. "Il s’agit d’une opération en early-stage sur laquelle nous travaillons depuis plusieurs mois. Une autre opération pour accélérer le développement, la communication et continuer à nous structurer est anticipée d’ici la fin de l’année", explique Pierre Cressard, co-fondateur de Nahibu fin 2017.

Comprendre l’impact du microbiote

Concrètement, Nahibu commercialise un kit de prélèvement de selles. Après analyse des échantillons et interprétation, les résultats sont mis à disposition, sous 4 à 6 semaines, sur une plateforme sécurisée. Sont ainsi recensés l’état du nutritionnel général, du microbiote, du transit ou encore les origines de potentiels troubles intestinaux. Aujourd’hui, la plateforme donne aussi des indications pour améliorer le sommeil ou le système immunitaire. "La plate-forme va être totalement repensée. Bien plus qu’outil “lifestyle“, l’objectif est de proposer une compréhension plus poussée de l’impact du microbiote sur les maladies chroniques avec des recommandations nutritionnelles personnalisées." Le lancement de la "v2" est prévue d’ici fin avril.

Un tarif plus accessible

A ce jour Nahibu a vendu plus de 500 kits sur Internet. Elle entend aussi les commercialisés en points de vente spécialisés. La première version du kit est vendue à 329 euros. "L’industrialisation de leur fabrication va nous permettre d’en réduire le prix. Et ainsi rendre plus accessible ce type de test", mentionne Pierre Cressard. Nahibu mentionne disposer aujourd’hui de la plus grande cohorte européenne d’individus dont le microbiote a été caractérisé. La nouvelle plateforme offrira un module de comparaison en temps-réel entre différentes typologies de population.

Auprès de l’industrie agroalimentaire

Mais avec les données qu’elle centralise de manière anonymisée, la start-up entend aussi se déployer en BtoB. "Ces données vont nous permettre d’appuyer des recommandations auprès de l’industrie agroalimentaire. L’idée est de permettre aux industriels de prendre la mesure de l’impact de la flore intestinale et d’adapter leurs produits pour favoriser la santé des consommateurs." Hébergée au Biopôle, la pépinière d’entreprises de Rennes métropole dédiée aux biotechs, la start-up emploie regroupe 4 salariés et trois stagiaires. L’équipe devrait atteindre une dizaine de personnes d’ici la fin de l’année.

Partenariat avec l’Inra

Aujourd’hui, les prélèvements de selles sont analysés par l’Inra. Nahibu a noué un partenariat avec l’unité MétaGénoPolis de Jouy-en-Josas (78). "Leur technologie est très avancée. Ceux sont eux les premiers a avoir séquencé les gènes de la communauté microbienne qui composent la flore intestinale. Cela nous permet de proposer des résultats plus précis et complets que d’autres sociétés du marché", détaille Pierre Cressard.

Y est notamment associé Stanislav Dusko Ehrlich, présenté comme le pionnier mondial de la science du microbiote intestinal. Ce dernier vient de rejoindre le comité scientifique de Nahibu. Le partenariat avec Nahibu permet aussi à l’Inra de collecter des données anonymisées afin de mener des programmes de recherche publique autour du lien entre alimentation et microbiote intestinal. Des programmes internationaux auxquels la start-up entend aussi prendre part.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

cariou thierry
02/04/2020 13h56 - cariou thierry

bonjour j ai deja entendu parler de ces tests mais a l heure actuelle aucunes preuves de leur fiabilité suite a des articles et emissions de radio donc a mon avis attendre plus d etudes cordialement cariou thierry

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media