Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Naissance d'un premier syndicat dans un Apple Store aux États-Unis

Vu ailleurs La boutique Apple de Towson, dans le Maryland, a voté ce week-end en faveur de la création d'un syndicat. Une première dans la chaîne de magasins de l'entreprise sur sa terre natale.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Naissance d'un premier syndicat dans un Apple Store aux États-Unis
Naissance d'un premier syndicat dans un Apple Store aux États-Unis © Apple

Après Amazon, au tour d'Apple – également très réfractaire – de voir naître un premier syndicat, dans l'un de ses Apple Stores. Le 18 juin, les salariés de la boutique de Towson, dans la banlieue de Baltimore (Maryland) ont répondu à l'appel. Deux tiers de la centaine d'employés ont voté pour la création d'un syndicat, affilié à l'Association internationale des machinistes et des travailleurs de l'aéronautique (IAM). 

"J'applaudis le courage dont ont fait preuve les employés de l'Apple Store de Towson pour aboutir à cette victoire historique. Ils ont fait un énorme sacrifice pour les milliers de salariés d'Apple à travers le pays, qui avaient les yeux braqués sur cette élection", a déclaré Robert Martinez Jr., président de l'IAM, à l'issue du scrutin. Outre l'aéronautique, ce syndicat rassemble des travailleurs des secteurs de la défense, des compagnies aériennes, du chemin de fer, du transport, de la santé et de l'automobile.
 

décourager les initiatives

Le syndicat de Towson porte des revendications relatives à l'organisation des horaires, aux salaires et aux conditions de travail.

Apple a récemment augmenté le salaire horaire à 22 dollars. L'entreprise offre par ailleurs à ses salariés une assurance santé, le remboursement des frais de scolarité, un congé parental payé, ainsi que des actions. Apple compte 270 succursales aux Etats-Unis, qui emploient quelque 65 000 salariés, représentant un peu moins de la moitié des effectifs totaux d'Apple dans le pays.

L'entreprise a mis les moyens pour tenter de décourager les élans syndicaux. The Verge rapporte que le mois dernier, la DRH a envoyé une vidéo aux salariés des Apple Stores expliquant les inconvénients de la syndicalisation. Comme Amazon, la société valorise par-dessus tout la relation directe entre la direction et les salariés. En résumé, le message est le suivant : qui mieux que nous pour répondre à vos besoins ? Apple aurait également fourni des éléments de langage anti-syndicats à ses managers selon Vice, et embauché des avocats pour combattre les tentatives d'union syndicale.

recul à atlanta

Dans un Apple Store d'Atlanta (Géorgie), qui tente également de monter une section syndicale, des salariés ont dénoncé des manœuvres d'intimidation, rapporte Bloomberg. D'après le New York Times cité par TechCrunch, plus d'une vingtaine d'Apple Stores, dont celui de Grand Central à New York, seraient engagés dans une démarche d'organisation syndicale. 

En Europe, la situation est très différente puisque des syndicats existent déjà dans les Apple Stores. Chez Apple Retail France, la première organisation représentative est la CFTC, suivie par la CFDT et la CGT.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.