Napster fait peau neuve et revient en France

Plus de 12 ans après sa fermeture pour échange illégal de musique, Napster, pionnier du peer-to-peer a annoncé son retour en France sous la forme d’une plateforme payante de streaming.

Partager
Napster fait peau neuve et revient en France

Le 4 juin 2013, Napster renaissait de ses cendres. Après 12 ans d’absence en France, la plateforme de streaming - déjà présente aux Etats-Unis sous le nom de Rhapsody - revient donc en Europe et reprend ses quartiers dans l’Hexagone.

Cependant son fonctionnement est différent de celui qu’on lui connaissait. Exit le partage illégal de fichiers musicaux, Napster débarque en version payante et légale. Munie d’un catalogue disposant de 20 millions de titres musicaux et livres audio, la plateforme proposera aux utilisateurs un abonnement mensuel de 9,95€.

Napster mise sur un premier geste commercial pour attirer les utilisateurs curieux de découvrir la nouvelle plateforme et propose ainsi un mois de gratuité. Un concept qui n’est pas sans rappeler celui de Deezer, principal concurrent du néo-Napster. Par ailleurs, la nouvelle plateforme de streaming devrait être disponible sur PC, tablettes et smartphones. Napster veut ainsi garantir un accès à toutes les playlist en toute circonstance.

Wassinia Zirar

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS