Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Navette autonome multi-usage, cockpit digital grand luxe… Comment Panasonic imagine les nouvelles mobilités

Au CES 2019, Panasonic a présenté sa vision du futur de la mobilité et du véhicule autonome et connecté. Fabien Roth, directeur marketing Europe de Panasonic Automotive, nous a présenté les innovations et les orientations majeures de la marque japonaise dans ce domaine.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Navette autonome multi-usage, cockpit digital grand luxe… Comment Panasonic imagine les nouvelles mobilités
Navette SPA-ce de Panasonic © Stéphanie Mundubeltz-Gendron

"L’automobile et l’industrie, c’est un tiers du chiffre d’affaires – qui s’élève à 65 milliards de dollars –de Panasonic dans le monde ", rappelle Fabien Roth, directeur marketing Europe de Panasonic Automotive. Le cadre est posé. Reflet du chiffre d’affaires ou non, environ un tiers du stand de la marque était consacré à la mobilité connectée lors du CES de Las Vegas, qui se tenait du 8 au 11 janvier 2019.
 

SPAce-C, une navette autonome qui peut passer d’un cabinet médical… 

Panasonic a notamment profité de cette édition 2019 pour exposer sa vision de la mobilité intra-urbaine. Celle-ci s’est illustrée par son concept de navette autonome modulaire. Baptisé SPAce_C, le prototype est composé de deux parties. Il repose sur une plateforme configurable et flexible de 48 volts, baptisée e-torta, sur laquelle peuvent venir se poser différents modules, selon les usages.  Deux versions étaient présentées.


La première version, qui effectuait des allers-retours sur le stand, est une petite cabine de 4 à 6 places dédiée au transport de personnes. Entièrement configurable, l’intérieur peut s’adapter à différents usages : transport public classique d’un point A à un point B, navigation dans des campus, sorties scolaires…  et même cabinet médical.

 

 


Dans ce dernier cas, les sièges se transforment en banquette, les vitres deviennent des écrans affichant les données médicales du patient, ses analyses… (photo ci-dessus). Et, pour garantir la confidentialité, les vitres peuvent également s’occulter grâce à des écrans LCD polarisés. "Un médecin pourrait par exemple louer ce module et offrir des consultations en bas de chez vous", indique Fabien Roth.
 

"Mais c’est également un véhicule qui se veut humain et qui est capable de reconnaitre le piéton qui va passer devant lui et se signaler", ajoute-t-il. L’avant de la navette est ainsi doté d’un écran personnalisé par une sorte d’emoji réagissant aux diverses situations.

 

 … à un supermarché mobile 

 

Le principe de la plateforme SPAce-C

 

Au-delà du transport de personnes, SPAce_C  a également une vocation de transports de biens. Plus loin sur le stand, une autre version présentait ainsi le module e-mart. Cette cabine, dédiée à la livraison alimentaire, permet aux consommateurs de récupérer leurs courses en ligne en bas de chez eux à l’heure souhaitée. Une fois sa commande passée, le client reçoit un QR-Code qui lui permet de déverrouiller son casier et de récupérer son panier. "C’est un supermarché mobile qui se déplace chez vous, résume Fabien Roth.


"Mais on peut aussi imaginer, pour compléter l’achat on-line, un showroom qui pourrait venir se déplacer chez vous pour essayer des chaussures, par exemple", poursuit-il. Avant d’ajouter : "Le domaine de la logistique bouge beaucoup. Il n’y a qu’à regarder la vitesse à laquelle les drones se développent. Ce module est finalement une extension. Dès lors que l’on offre un bénéfice au consommateur, qu’on facilite son achat, qu’on lui donne du choix et de la visibilité, on comble les difficultés de l’achat on-line. Cela génère une acceptance qui, à mon avis, va exploser".


SPAce-C devrait être mis en circulation dès 2021 au Japon. "Ensuite, cela va être déployé sur l’Europe en fonction des différents services qui seront proposés et des différents partenariats", annonce Fabien Roth.
 

SPAce-L, le cockpit digital grand luxe du futur

 

 

Une autre vision était également présentée, celle de la mobilité extra-urbaine. "La mobilité entre villes va se passer dans des véhicules autonomes basés sur le confort et proposant différents scénarios d’utilisation… Notre rôle est d‘apporter les technologies grand public dans le monde de l’automobile", explique Fabien Roth.
 

Cette mission se matérialise avec le concept-car SPAce-L (L pour pour "living), un véhicule autonome de niveau 5 grand luxe, introduit au CES 2018, mais en version encore améliorée. "Ce véhicule permet soit de voyager, soit de travailler, soit de socialiser sur un long trajet, avec du grand confort, de l’audio, de la vidéo , de la reconnaissance faciale, un traitement de l’air, un accès à du contenu…", détaille-t-il.


A bord, des capteurs intégrés au siège mesurent l’activité corporelle, indiquant les zones chaudes et froides sur un écran au plafond, afin de régler la température intérieure du siège et du véhicule et de proposer différents scénarios de détente. Des systèmes de visio-conférence ont également été intégrés. Et 26 lampes permettent de faire évoluer l’ambiance. Les vitres, de chaque côté, se transforment quant à elles en écrans tactiles interactifs. Tous les cas d’usage sont imaginables : jeux, interfaces de travail, dessin, messages pour les occupants…
 

En version détente, lors de la démonstration, nous avons pu "vivre" un concert philharmonique puis nous immerger dans un aquarium virtuel en 360°, avec les raies, requins et autres poissons passant au-dessus de nos têtes (vidéo ci-dessus). Bluffant ! Mais ne rêvons pas… Le grand public ne verra pas arriver ce type de véhicule tout de suite sur les routes. "Pas avant 2030", indique Fabien Roth. Cela laisse toutefois imaginer ce à quoi le futur pourra ressembler.

 

Réécoutez le podcast spécial véhicules connectés et autonomes lors du CES 2019

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale