Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Navya : chauffeur, pas chauffard

P. D. |
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Navya : chauffeur, pas chauffard
Navya : chauffeur, pas chauffard

Le véhicule électrique sans chauffeur Navya est destiné à la mobilité urbaine, pour le premier ou le dernier kilomètre d’un parcours. Le prototype accueille jusqu’à dix passagers et circule dans des environnements complexes, sans infrastructure dédiée. Des tests effectués sur 14 véhicules pendant plusieurs mois – plus de 8 000 kilomètres parcourus à 20 km/h – ont prouvé sa fiabilité. Comme aucun pays n’autorise la circulation de véhicules sans chauffeur, les dirigeants de Navya, société située à Villeurbanne, issue du rachat d’Induct Technology, proposent de l’utiliser pour des distances de 10 kilomètres maximum dans divers lieux : parkings, sites industriels, parcs d’attraction, aéroports, rues piétonnes.

Le véhicule est équipé de caméras et de capteurs laser d’une portée de 200 mètres, qui balaient le paysage à 360°, 25 fois par seconde. Il a une autonomie de 120 kilomètres, soit environ 8 heures d’utilisation. Le modèle de série sera disponible à la fin de l’année. Il offrira le chauffage et la climatisation, six écrans et un système de recharge par induction. Pour minimiser les coûts, le Navya a été conçu à partir de pièces « sur étagère », sur un châssis Peugeot. Il est fabriqué par un sous-traitant de la région lyonnaise.

Son point fort : Premier véhicule automatique commercialisé

En chiffres : Créé en 2014, 30 salariés.

Pas de chiffre d’affaires.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media