Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Navya et Bluebus réfléchissent au développement d'un bus autonome

Après les navettes, les bus autonomes ? Navya se rapproche de Bluebus, filiale du Groupe Bolloré, afin de plancher sur le développement d'un bus autonome. Un partenariat qui s'inscrit pleinement dans la nouvelle stratégie de Navya, axée sur la vente de sa technologie aux industriels souhaitant rendre leurs véhicules autonomes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Navya et Bluebus réfléchissent au développement d'un bus autonome
Une navette autonome Navya au Japon. © Capture d'écran Youtube

Navya cherche à mettre au point un bus autonome avec Bluebus, entité du Groupe Bolloré. Le spécialiste des navettes autonomes a annoncé le 22 février 2021 engager des discussions avec Bluebus en vue du développement d'un bus autonome. Ce partenariat prend la forme d'une lettre d'intention non contraignante.

Un bus autonome de 6 mètres
Les deux partenaires ne donnent pas beaucoup d'informations, le but étant de parvenir à un accord de partenariat prochainement. "La mise en commun de nos expertises respectives doit permettre d’envisager le développement d’une navette bus de 6 mètres autonome au service des mobilités de demain", déclare simplement Jean-Luc Monfort, président de Bluebus, dans un communiqué.

Les partenaires vont s'appuyer sur la base de la plateforme de Bluebus pour concevoir et développer un véhicule autonome. Les systèmes de freinage, d'accélération et de direction du véhicule seront robotisés pour fonctionner avec le logiciel de conduite autonome de Navya et "de nombreuses interactions avec les équipements de bord seront également pilotables via le logiciel développé par Navya".

Un partenariat logique pour Navya
"Cette collaboration s’inscrit pleinement dans la stratégie de Navya qui consiste à déployer des systèmes de conduite autonome de niveau 4 sur des plateformes véhicules variées, pour le transport de personnes et de biens", explique Etienne Hermite, président du Directoire de Navya. L'entreprise, qui à l'origine fabriquait elle-même ses navettes autonomes, a opté pour un changement de stratégie à l'été 2019.

Navya n'entend plus contrôler l'intégralité de la chaîne de valeur allant du développement logiciel au déploiement des véhicules, en passant par la conception. Le Lyonnais commercialise désormais ses technologies (son logiciel et son architecture de capteurs) auprès d'industriels. Le partenariat avec Blubus "devrait permettre à Navya de franchir une étape majeure dans son développement avec la fourniture d’un service de mobilité autonome, électrique, durable et déployable à plus grande échelle auprès des collectivités", commente Etienne Hermite.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.