En Corée, Navya veut connecter ses navettes autonomes à la 5G

Le lyonnais Navya se rapproche du coréen Esmo Corporation. Un premier partenariat signé fin juin 2019 doit permettre au spécialiste français des navettes autonomes d'adresser le marché en Asie du nord-est et particulièrement en Corée du Sud, au Japon et en Chine. Un mois après, Navya a annoncé vouloir développer des fonctionnalités de conduite autonome utilisant les technologies 5G en partenariat avec Esmo et SK Telecom.

Partager
En Corée, Navya veut connecter ses navettes autonomes à la 5G
Une navette autonome Navya opéré par Keolis à Rennes.

[Mise à jour le 24/07/2019] Navya annoncé mercredi 24 juillet 2019 avoir signé un protocole d'accord avec les Coréens Esmo Corporation et SK Telecom dans le but de développer des fonctionnalités de conduite autonome utilisant les technologies 5G déjà déployées en Corée. Navya s'occupera d'intégrer sur ses navettes autonomes des fonctionnalités liées aux réseaux 5G, à la supervision et au cloud computing. Esmo Corporation doit mettre en place une ligne d'assemblage de véhicules et s'occuper de la commercialisation des produits et services. Et les trois partenaires prévoient de développer conjointement une plateforme pour véhicule autonome dédiée au divertissement et à l’information en temps réel.

Cette annonce intervient un mois après que Navya a annoncé avoir signé un protocole d'accord avec le coréen Esmo Corporation. Ce partenariat stratégique porte sur un développement conjoint d'activité de R&D, une alliance industrielle afin d'optimiser les coûts de production et le support opérationnel et, enfin, la distribution des produits Navya en exclusivité en Corée du Sud, au Japon et en Chine.

Esmo Corporation est une société coréenne spécialisée dans la fabrication de faisceaux de câbles pour moteurs à combustion internet, qui diversifie ses activités dans la production de faisceaux de câbles pour véhicules électriques et la technologie des batteries au lithium.

Esmo devient le 2e actionnaire de Navya

En parallèle, le spécialiste des navettes autonomes, qui a réalisé son introduction en Bourse en juillet 2018, va "procéder à un placement privé sous forme d’obligations remboursables en numéraire et/ou actions nouvelles et/ou existantes, qui seraient entièrement souscrites par Esmo pour un montant de 20 millions d’euros", explique-t-il dans un communiqué. Esmo deviendrait ainsi le deuxième actionnaire de Navya avec près de 20% du capital de la société une fois ces obligations converties. Robolution Capital, un fonds d’investissement géré par 360 Capital Partners, et détenant 37,6% du capital de Navya, soutient cette opération.

Le produit de cette émission servira au développement de l'activité de R&D pour les systèmes de conduite autonome et les prototypes de robot-taxi ainsi qu'au déploiement de ressources commerciales à l'international et tout particulièrement en Corée du Sud. En janvier dernier, Navya a inauguré son nouveau centre de R&D à la Défense devant lui permettre de doubler ses effectifs d'ici la fin de l'année.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS