Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Né à Laval, l'Idome, coupole d'immersion dans un film en 3D, va entamer un tour de France

Vidéo Implanté à Laval depuis la fin 2014, Eon Reality France lance son Idome : une coupole d’immersion complète dans un film en 3D où les spectateurs interagissent sur le scénario.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Né à Laval, l'Idome, coupole d'immersion dans un film en 3D, va entamer un tour de France
Né à Laval, l'Idome, coupole d'immersion dans un film en 3D, va entamer un tour de France © Idome

Version revue et corrigée d’un prototype testé par la maison mère américaine, l’Idome d’Eon France va devenir la carte de visite du savoir-faire de l’unité française de Laval. Avec des dimensions hors normes, l’Idome dispose d’un écran incurvé de 6 m de long, 12 m de haut et 4 m de profondeur. La coupole peut accueillir 24 personnes qui disposent chacune d’un périphérique pour interagir de façon concertée et modifier le déroulement du film en temps réel. Cette unité mobile de 28 m de diamètre peut être montée dans un espace de 8 m de haut par 16 m de large. "Nous visons l’équipement des parcs de loisirs, des musées ou des cinémas multiplexes", indique Yann Froger, président d’Eon Reality France. Développé par l’équipe lavalloise, la V1 de l’Idome est l’une des premières réalisations maison.

 

Pour atteindre l’autonomie financière de la société, le président a négocié âprement de conserver la propriété intellectuelle des contenus créés et les sources de revenus générés par la ventes de l’équipement. Les technologies déployées sont couvertes par 4 brevets : pour sa forme torique et sa couverture sur 140° permettant des effets stéréoscopiques profonds, pour son "wand" périphérique de tracking par infrarouge qui permet d’interagir collégialement dans le scenario, pour son mécanisme de projection pilotant simultanément 4 projecteurs pour produire une image et pour l’autocalibrage des images tournées en 3D quelque soit la technologie employée. Un activateur de son (jusqu’à 16 hertz) fait même trembler les fauteuils. L’équipement et ses contenus seront commercialisés entre 700 000 euros et 1,2 million d’euros selon la formule retenue. Des séances ouvertes au grand public pendant deux jours fin octobre à Laval permettront de faire connaître et de tester l’équipement avant une tournée française.

 

6 millions d’euros en 2016

 

Spécialiste des équipements et des contenus de réalité virtuelle et augmentée, Eon Reality France emploie désormais 16 salariés – elle espère en compter 150 en 2020 et devrait achever son premier exercice commercial entre 3,4 et 4 millions d’euros en 2015 grâce aux contrats délégués par sa maison mère américaine pour amorcer l’activité de la filiale française. L’an prochain le président vise entre 6 et 7 millions d’euros. Non seulement grâce à la fidélité de clients déjà servis en Jordanie et aux Emirats mais également par le développement de ses propres contrats dans ses domaines cibles, l’éducation et les loisirs, et sur son territoire dédié, la France et les pays francophones. La société lavalloise est en passe de signer un contrat avec la Côte d’Ivoire pour former rapidement grâce à la réalité virtuelle, électriciens, plombiers et maçons ivoiriens à même de reconstruire le pays plombé par 10 années de guérilla.

 

De nouveaux contrats

 

La société va équiper une station des Alpes d’un centre d’éducation et de loisirs autour de la montagne et de la nature. Elle a également signé avec les Editions Belin un contrat pour la réalisation d’un programme éducatif en 3D intégrant des objets en réalité virtuelle et augmentée. Cette plateforme plug and play est destinée pour commencer aux enseignants de SVT des collèges. Un PC, un périphérique de manipulation d’objet et un projecteur permettront de tenter toutes sortes d’expériences résultant par exemple du mariage de différents atomes en toute sécurité ! Et le tout sans avoir besoin d’un accès à un réseau. La plateforme sera accessible gratuitement par les élèves équipés de mobile (smartphone ou tablette) pour approfondir leurs cours et réviser. Les premiers contenus seront disponibles à la rentrée 2016.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale