Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nebula One : du cloud fait maison

La start-up Nebula, née au sein de la NASA, travaille sur une plateforme de cloud computing libre, l'OpenStack. Après des années de recherches, elle a finalement mis au point un appareil, le Nebula One, capable de transformer des serveurs ordinaire en un système de cloud.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nebula One : du cloud fait maison
Nebula One : du cloud fait maison © Xeni - Flickr - C.C.

Avez-vous déjà rêvé de créer votre propre système de cloud privé sans passer par Amazon ou un autre fournisseur payant ? Grâce à la start-up américaine Nebula, c’est possible. Arik Hesseldahl, journaliste pour le site All Things D, retrace l’histoire de cette entreprise.

C’est à la NASA, sous le nom d’Anso Labs que la start-up a commencé à réfléchir à l’OpenStack, un projet de plateforme de cloud computing libre. L’objectif : permettre à toute société de créer et proposer des services de cloud en utilisant du matériel classique.

Racheté par le fournisseur de cloud Rackspace en février 2011, Anso Labs, rebaptisé Nebula, a continué à se développer et travailler sur le logiciel libre OpenStack. Basé à Mountain View, en Californie, l’équipe a construit un ordinateur capable de transformer un ensemble de serveurs ordinaires en un système de cloud tournant, bien sûr, sous OpenStack. Cet appareil a pris le nom de Nebula One.

"Nebula affirme détenir la solution pour chaque entreprise voulant mettre en place un système de cloud privé qui ne soit pas en relation avec un vendeur extérieur comme Amazon, HP ou Rackspace", écrit le journaliste américain.

En quelques gestes, Nebula One permet aux entreprises de se passer de tous les fournisseurs de cloud payants. "Allumez l’interrupteur et, une heure après, vous avez un système de cloud à grand échelle à votre disposition", explique Chris Kemp, PDG et fondateur de Nebula, cité dans l'article.

"Si OpenStack est si facile à déployer que Chris Kemp le dit, beaucoup d’entreprises (parmi celles qui peuvent se le permettre), vont avoir leur propre système de cloud. Et c’est en quelque sorte le but du jeu", conclut Arik Hesseldahl.

A lire sur All Things D : Startup Nebula Launches a Plug-and-Play Cloud Computer

Et aussi, sur Engadget : Nebula One turns servers into simple, private clouds with OpenStack

Elena Bizzotto

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale