Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nest signe avec Engie pour booster les ventes de son thermostat

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Après Direct Energie, c'est au tour d'Engie de devenir partenaire de Nest en France, alors que la troisième version du thermostat intelligent du Californien arrive en Europe.

Nest signe avec Engie pour booster les ventes de son thermostat
Nest signe avec Engie pour booster les ventes de son thermostat © Nest

Après une "première année tonitruante" en France, selon son directeur Europe Lionel Paillet, Nest veut poursuivre sur sa lancée. La start-up américaine, filiale de Google (et bientôt d'Alphabet) spécialiste de la smart home, poursuit sa stratégie de partenariats pour s'imposer sur le vieux continent, et en particulier dans l'hexagone.

 

Après direct énergie, un partenariat avec Engie

Après avoir mis au point une stratégie de distribution multi-canal, puis signé avec un assureur, Allianz, et un fournisseur d'énergie, Direct Energie, Nest annonce un accord avec Engie. La nature précise de cette collaboration ne sera dévoilée qu'en 2016, mais on peut imaginer qu'elle concerne une offre de remboursement pour l'achat d'un thermostat Nest par les clients du fournisseur. Nest se rapproche ainsi des 9 millions d'abonnés gaz du groupe français.

 

Le partenariat englobe la filiale d'Engie Savelys (rebaptisée Engie Home Services), spécialisée dans l'entretien et le dépannage d'appareils de chauffage. Ses techniciens s'ajouteront aux 2 000 partenaires qui installent déjà le thermostat Nest chez les particuliers en France. Engie, de son côté, rejoint une liste de 50 fournisseurs d'énergie partenaires de Nest dans le monde.

 

Nest réinvente l'eau chaude

L'annonce de ce partenariat intervient alors que la troisième génération du thermostat intelligent de la marque arrive en Europe. Il est possible de le commander dès ce 17 novembre en France, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Belgique et en Irlande, au prix de 249 euros. Cette nouvelle version du learning thermostat ressemble beaucoup aux précédentes mais a été profondément repensée. Son écran est 40% plus grand que la version 2, avec une meilleure résolution, ce qui permet une lecture des informations de plus loin. Autre nouveauté : le thermostat permet désormais de contrôler un ballon d'eau chaude associé à une chaudière gaz ou fioul, et est compatible avec la nouvelle génération de chaudières "Open Therm", pour une gestion encore plus fine du confort thermique.

 

partenaires multiples

Nest promet davantage d'interactions entre ses produits (le détecteur de fumée Protect, le thermostat et la caméra pour la maison) avec ceux de la concurrence, grâce à son programme d'API et au développement des standards Thread et Weave permettant aux objets de se reconnaître, de communiquer et de bâtir automatiquement des scénarios d'utilisation.

 

Le programme pour développeurs Works with Nest s'étoffe également avec 11 000 entreprises partenaires, dont les français Somfy, Legrand, Sen.se, Myfox ou encore Netvibes. Avec cette stratégie de collaboration tous azimuts, Nest entend bien faire grandir un marché qu'il a contribué à créer, et dont il veut rester l'un des leaders.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale