Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Netflix augmente de 1 euro son abonnement mensuel "Standard" en France

Netflix, qui investit toujours plus dans les contenus, procède à sa première augmentation de tarifs depuis son lancement en France, il y a un peu moins d'un an.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Netflix augmente de 1 euro son abonnement mensuel Standard en France
Netflix augmente de 1 euro son abonnement mensuel "Standard" en France © Netflix

Les abonnés français au service de SVOD Netflix ont reçu ce 18 août un message les informant de l'augmentation des prix pour sa formule Standard. Le forfait 2 écrans passe de 8,99 euros à 9,99 euros. Le tarif des deux autres formules (Essentiel, incluant 1 écran, à 7,99 euros et Premium, avec 4 écrans inclus et la Ultra HD, à 11,99 euros), ne bouge pas. Seuls les nouveaux abonnés au site sont concernés par cette hausse de tarifs.

 

bataille de chiffres


Cet ajustement tarifaire intervient près d'un an après le lancement de Netflix en France.  Le service de SVOD, compterait, selon les sources, entre 250 000 et 650 000 abonnés dans le pays, ce qui le placerait, dans le scenario le plus optimiste, au coude à coude avec CanalPlay, la plate-forme du groupe Canal+.

 

Netflix ne communique pas sur ses chiffres français mais donne un décompte mondial tous les trois mois. A la fin du second trimestre, le service comptait pas moins de 65,5 millions d'abonnés. Ce sont 3,28 millions d'abonnés supplémentaires que le service entre avril et juin. En un an, ce sont 15,51 millions d'abonnés qui ont rejoint le service. Au cours du dernier trimestre, 900 000 nouveaux abonnés ont été conquis aux Etats-Unis et 2,37 millions dans le reste du monde.

 

Investissements dans les contenus

 

Traduction dans le compte de résultat de ses nouveaux abonnés : le chiffre d'affaires a augmenté de 23 % en un an pour atteindre 1,5 milliard d'euros, tandis que le résultat trimestriel a plongé de 63 % sur la même période. La raison ? Une coûteuse politique d'investissements pour offrir des contenus originaux. D'où cette augmentation de tarifs qui ne devrait pas concerner que la France.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale