Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

New York peine à identifier les conducteurs avec la reconnaissance faciale

Vu ailleurs La ville de New York souhaite identifier les conducteurs traversant le pont Robert F. Kennedy, mais la technologie de reconnaissance faciale utilisée n'a pas réussi à identifier un seul visage "dans des paramètres acceptables", rapporte le Wall Street Journal.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

New York peine à identifier les conducteurs avec la reconnaissance faciale
Une technologie de reconnaissance faciale devant identifier les conducteurs équipe le pont Robert F. Kennedy à New York. © Metropolitan Transportation Authority / Patrick Cashin

Le projet de reconnaissance faciale des conducteurs traversant le pont Robert F. Kennedy à New York serait un échec. Le Wall Street Journal a accédé à un mail interne du Metropolitan Transportation Authority (MTA), l'entreprise chargée de la gestion des transports publics à New York, dans lequel il est précisé que "aucun visage n'a été identifié dans des paramètres acceptables".

 

Un disque dur contenant les images des conducteurs a été envoyé pour analyse pendant que d'autres caméras sont installées afin d'étendre ce programme, détaille le WSJ. L'autorité compte sur cette technologie pour lui faciliter les contrôles et lui permettre d'identifier des personnes contrevenant à la loi. De son côté, le gouvernement américain souhaite traquer les criminels et les terroristes à l'aide de cette technologie.

 

Une technologie trop émergente ?

Annoncé en juillet 2018, ce pilote a été contesté à l'époque par des experts et personnalités engagées pour la protection de la vie privée. Mais le MTA qui contrôle environ 900 000 véhicules par jour sur les ponts et tunnels dont l'autorité a la charge a poursuivi ce pilote. Le logiciel de reconnaissance faciale lui aurait été fourni pour 25 000 dollars par la société française Idemia. Contacté par le WSJ, Idemia n'a pas souhaité commenter l'information.

 

Les caméras du pilote mené par la MTA n'auraient-elle pas été fixées au bon endroit et auraient dû être implémentées à des endroits où les véhicules ralentissent fortement ? A moins que tout smplement la technologie de reconnaissance faciale ne soit pas encore suffisamment développée ? Peu importe, le MTA a d'ores-et-déjà précisé que le pilote se poursuivrait même si ce premier bilan n'est pas concluant et que les technologies de reconnaissance faciale encore émergentes sont critiquées.

 

Rendez-vous au SIdO 2019, un événement L’Usine Digitale !

 

Vous souhaitez connaître les dernières innovations en matière d’IoT, de robotique et d’IA, rencontrer les acteurs du secteur et assister à des démonstrations adaptées à votre business ? Rendez les 10 et 11 avril au Sido à Lyon. Inscrivez-vous dès maintenant

 

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale