Nintendo trouve un accord avec YouTube sur les revenus publicitaires

Nintendo réclamait, depuis quelques mois déjà, un partage plus équitable des revenus publicitaires générés sur YouTube grâce aux vidéos mises en ligne par des joueurs. Ce 28 mai, les deux entreprises se sont entendues sur un partenariat. 

Partager
Nintendo trouve un accord avec YouTube sur les revenus publicitaires

Nintendo et YouTube ont fini par s'entendre sur les revenus publicitaires.

La firme de Kyoto demandait, depuis la fin de l'année 2013, que les revenus publicitaires générés par des vidéos contenant des jeux Nintendo soient plus équitablement partagés entre les diffuseurs, YouTube et eux.

Un partage tripartite

Ce 28 mai, un accord a été trouvé et les deux sociétés ont conclu un partenariat. Désormais, chaque créateur de contenu qui souhaitera publier des vidéos contenent des extraits de jeux Nintendo devra en faire la demande auprès de la firme.

Une fois l'autorisation accordée, les revenus générés grâce à la vidéo seront partagés entre l'internaute, Nintendo et Google (pour YouTube).

Une mesure qui risque de provoquer la grogne des utilisateurs de YouTube, essentiellement des gamers, la chaine comptant le plus d'abonnés dans le monde appartient à un célèbre gamer : PewDiePie.

Wassinia Zirar

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS