Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nintendo va acquérir le studio canadien Next Level Games

Développeur entre autres de la série Luigi’s Mansion, Next Level Games passe sous pavillon japonais. Le géant Nintendo, pour le compte duquel il travaillait de longue date, a choisi de l'acquérir. La transaction devrait être conclue d’ici mars prochain.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nintendo va acquérir le studio canadien Next Level Games
Nintendo va acquérir le studio canadien Next Level Games © Next Level Games

Nintendo a annoncé mardi 5 janvier son intention d’acquérir Next Level Games, studio canadien connu pour travailler sur certaines des principales franchises de la société japonaise. Les détails financiers de l’opération ne sont pas divulgués, mais Nintendo rachète l’intégralité des actions de Next Level. L'accord définitif doit être conclu le 1er mars.

Next Level est derrière le jeu Mario Football et surtout Luigi’s Mansion 2 et 3. Ce dernier est l’un des jeux les plus populaires disponibles actuellement sur la console Nintendo Switch, avec huit millions d'exemplaires vendus. Next Level a également développé les titres Super Mario Strikers sur GameCube et Wii, Metroid Prime: Federation Force sur 3DS et la version Wii de Punch-Out.

Un studio "second party"
Ce rachat n'est pas surprenant, car Next Level Games était déjà un studio partenaire (second party), c'est-à-dire qu'il ne concevait que des jeux pour le compte de Nintendo. Il en va de même pour des studios comme Game Freak, créateur et développeur des jeux Pokémon, ou Retro Studios, qui travaille actuellement sur Metroid Prime 4.

Cependant, Nintendo n'effectue que rarement des acquisitions et cette opération est donc notable à ce titre. La dernière acquisition d'un studio par Nintendo était Monolith Soft, en 2007. Les propriétaires de Next Level Games, qui est basé à Vancouver, avaient fait part, selon Nintendo, de leur souhait de vendre le studio. Nintendo aurait donc réagi rapidement afin de ne pas laisser la jeune pousse à la concurrence et "sécuriser les ressources de développement internes et stimuler la collaboration", selon ses propres termes.

La tendance est actuellement à la consolidation dans l'industrie videoludique. Il y a quelques semaines Electronic Arts a déboursé 1,2 milliard de dollars pour Codemasters, ravissant le studio à l'éditeur concurrent Take-Two. En septembre, Microsoft s’est offert Zenimax (propriétaire de Bethesda et id Software) pour 7,5 milliards de dollars. De son côté, Sony avait racheté en 2019 le studio Insomniac Games pour une somme non dévoilée.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media