Nokia migre l'ensemble de son infrastructure informatique vers Google Cloud

Nokia passe au cloud. Afin de réaliser sa transformation numérique et transférer l'ensemble de ses données, logiciels et applications, l'opérateur de télécom finlandais a noué un accord avec Google Cloud. Les partenaires espèrent terminer cette migration vers Google Cloud d'ici 18 à 24 mois.

Partager
Nokia migre l'ensemble de son infrastructure informatique vers Google Cloud
Un data center appartenant à Google.

Nokia migre l'ensemble de son infrastructure informatique sur Google Cloud. L'opérateur de télécom finlandais et Google Cloud ont annoncé la signature de ce partenariat stratégique d'une durée de 5 ans mercredi 14 octobre 2020. Les détails financiers de cet accord ne sont pas précisés par les intéressés.

Des économies en vues pour Nokia
Concrètement Nokia va migrer l'ensemble des données qu'il détient, et qui étaient jusqu'à présent stockées sur des data centers et des serveurs répartis dans le monde entier, ainsi que les applications et logiciels qu'il utilise sur Google Cloud. Cette migration informatique a déjà débuté et devrait se poursuivre sur une durée de 18 à 24 mois. A terme, cela devrait permettre à Nokia de réaliser des économies de coût grâce à une réduction de son empreinte immobilière et de sa consommation en énergie ainsi que d'une baisse de ses besoins en matériel.

Au cours des derniers mois, les partenaires ont élaboré ensemble un plan de migration personnalisé permettant à Nokia de transiter rapidement l'ensemble de son infrastructure informatique vers Google Cloud tout en minimisant l'impact sur ses activités. Les diverses étapes de ce plan ne sont pas précisées mais celui-ci comprend le déploiement d'intégrateurs systèmes stratégiques, de spécialistes et d'ingénieurs travaillant chez Google Cloud.

Les partenaires précisent seulement être dans la première phase de la transformation numérique tendant à ce que Nokia devienne cloud-native. Cette phase inclut la migration des applications existantes et des bases de données sous-jacentes vers l'infrastructure de cloud public ainsi que la résolution des incompatibilités éventuelles.

Renforcement des capacités de collaboration et d'innovation
Ce partenariat reflète la stratégie informatique de Nokia qui cherche à gagner en efficacité opérationnelle. "Nokia est sur la voie d'une transformation numérique qui est sur le point de changer fondamentalement notre façon de fonctionner et de faire des affaires", abonde Ravi Parmasad, VP Global IT Infrastructure chez Nokia dans un communiqué.

Le Finlandais veut renforcer ses opérations numériques à l'échelle mondiale dans le but d'étendre les capacités de collaboration et d'innovation de ses employés et améliorer ses prestations aux clients. Nokia va aussi pouvoir utiliser la suite de produits et services Google Cloud qui comprend des solutions de calcule, de mise en réseau et de stockage.

"Nous sommes impatients d'apporter nos technologies de pointe en matière de réseau, d'analyse de données, d'intelligence artificielle et de machine learning, et d'autres technologies pour permettre à Nokia de proposer une stratégie axée sur le cloud et de mieux servir ses clients", assure Rob Enslin, président chez Google Cloud.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS