Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nokia va supprimer jusqu'à 10 000 emplois, avec en contrepartie plus d'investissements en R&D

Nokia a présenté un plan de restructuration qui devrait conduire à la suppression de 5 000 à 10 000 emplois. L'entreprise finlandaise souhaite réduire ses coûts de 600 à 700 millions d'euros d'ici fin 2023 afin d'investir massivement dans la R&D, que ce soit pour des projets portant sur la 5G, le cloud ou les infrastructures numériques.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nokia va supprimer jusqu'à 10 000 emplois, avec en contrepartie plus d'investissements en R&D
Nokia va supprimer jusqu'à 10 000 emplois, avec en contrepartie plus d'investissements en R&D © Florent Detroy

Nokia a présenté un plan de restructuration mardi 16 mars 2021. L'entreprise veut parvenir à réduire ses coûts de 600 à 700 millions d'euros d'ici fin 2023 grâce à une restructuration et à la baisse des charges associées. Pour expliquer cette suppression de postes massive, l'entreprise met en avant l'objectif d'investir massivement dans la R&D et les technologies du futur dont la 5G, le cloud, les infrastructures numériques et d'autres secteurs qui pourront être bénéfiques sur le long terme.

Suppression de 10 000 emplois
Ce plan de restructuration prévoit la suppression de 5 000 à 10 000 emplois à travers le monde. Le nombre exact dépendra de l'évolution du marché au cours des deux prochaines années. L'entreprise finlandaise dispose actuellement d'environ 90 000 salariés à travers le monde. La France ne semble pas concernée par cette réduction des effectifs, selon Reuters, puisque près de 1 200 emplois ont déjà été supprimés en 2020 au sein de sa filiale française Alcatel-Lucent.

Nokia explique vouloir renforcer la qualité de ses produits, avoir des coûts compétitifs et investir dans les bonnes compétences. En octobre dernier, l'entreprise a présenté une nouvelle organisation devant permettre à la société d'être mieux "alignée avec le marché" et de mieux répondre aux besoins de ses clients. "Désormais Nokia a quatre divisions, déclare Pekka Lundmark, président et CEO de Nokia, dans un communiqué. Chacune d'entre-elles a identifié un chemin clair vers une croissance durable et rentable, et elles on revues leurs coûts pour investir dans le futur".

La division Mobile Networks va concentrer ses efforts sur les réseaux sans fil, la 5G ou encore la numérisation des processus et des outils. L'entité Cloud and Network Services doit prendre en compte la transition des clients vers la consommation de services via le cloud et axer ses développements vers la proposition de services. La division Network Infrastructure va accroître ses investissements de R&D tout comme la division Nokia Technologies qui investit dans les technologies futures à haut potentiel de rentabilité.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.