Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Non, Intel ne va pas construire des processeurs ARM

Contrairement à ce qui a été écrit ici et là, Intel n’envisage pas de construire des processeurs à architecture ARM. Ni pour ses marchés actuels, ni pour ses concurrents. Du moins pour l’instant.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Non, Intel ne va pas construire des processeurs ARM
Non, Intel ne va pas construire des processeurs ARM © Josh Bancroft - Flickr - C.C.

L’information donnée par Altera sur sa prochaine puce Stratix 10, qui sera fabriquée à partir de 2014 par Intel, a créé une grande confusion dans les médias. Beaucoup en ont conclu qu’Intel va se mettre à construire des processeurs à architecture ARM, la technologie au cœur aujourd’hui de la grande majorité des tablettes et smartphones sur le marché. Grosse erreur !

Stratix 10 est un circuit logique programmable (FPGA en anglais) qui intègre un cœur ARM. Intel agira pour Altera comme simple fondeur de silicium, c’est-à-dire de sous-traitant en fabrication. Il n’est même pas censé connaître les détails techniques de la puce à fabriquer. Ceci ne signifie pas qu’il va construire des processeurs à cœurs ARM, ni pour son propre compte, ni pour des concurrents.

Jamais travailler pour des concurrents

Depuis un an, Intel, qui dispose de grosses usines, partiellement amorties par ses anciennes générations de processeurs, tente de développer une activité de fonderie, à l’instar de Samsung ou IBM. L’objectif est mieux rentabiliser ses énormes investissements industriels (12 milliards de dollars en 2013). Mais Paul Otellini, l’ancien PDG du groupe, s’est donné comme limite de ne jamais travailler pour des concurrents. La liste inclut bien sûr AMD, son challenger dans les processeurs à architecture X86 pour PC, serveur et supercalculateurs, mais aussi des sociétés fabless comme Qualcomm, NVidia, Broadcom ou MediaTek, qui proposent des processeurs pour mobiles à base d’ARM. Brian Krzanich, qui a succédé à Paul Otellini en tant que directeur général, en mai dernier, se tient à la même ligne.

Contrairement à AMD, qui ouvre son portefeuille de processeurs à l’architecture ARM (pour le marché des micro-serveurs), Intel veut au contraire imposer son architecture X86 partout. Il domine déjà les serveurs, PC et supercalculateurs. Et fait tout pour rendre ses processeurs attractifs dans les mobiles, l’embarqué et les objets connectés, en termes de consommation et de prix, qui étaient jusqu’ici son point faible par rapport aux fournisseurs de puces à base d’ARM.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale