Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

"Nos PME doivent chasser en meute dans la cybersécurité", selon Jean-Noël de Galzain 

Jean-Noël de Galzain, PDG et fondateur de la PME Wallix spécialisée dans la traçabilité informatique explique pourquoi une douzaine de PME et ETI françaises de la cybersécurité ont décidé de former le regroupement HexaTrust, le 30 septembre 2013. Ce nouveau club appelle à une meilleure répartition des budgets en matière de cybersécurité entre les grands groupes et les PME innovantes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nos PME doivent chasser en meute dans la cybersécurité, selon Jean-Noël de Galzain
"Nos PME doivent chasser en meute dans la cybersécurité", selon Jean-Noël de Galzain 

L’Usine Nouvelle - Pourquoi les PME françaises* se sont-elles réunies dans le regroupement Hexatrust ?

Jean-Noël de Galzain - Les PME sont pour l’instant les grandes oubliées dans le marché français de la cybersécurité. Le constat est le suivant : on dépense en France 5 milliards d’euros par an en produits et services de cybersécurité mais cela ne profite guère à nos petites entreprises. Parmi les éditeurs de notre regroupement, aucun ne dépasse la barre des 20 millions d’euros de chiffre d’affaires. C’est ridicule. Nos PME disposent pourtant des technologies et de l’expertise qui répondent aux besoins du marché mais la France importe la quasi-totalité de ses solutions essentiellement auprès d’acteurs américains, israéliens et asiatiques. Notre pays a les atouts et une opportunité unique en face de lui pour devenir une puissance dans le marché de la cybersécurité : des grands champions, une volonté politique et stratégique nationale incarnée par l’ANSII (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, ndlr), une école de cryptographie parmi les plus reconnue au niveau mondiale… Mais sans les PME, on fragilise cet édifice et l’on se prive d’un moteur d’innovation important et de compétitivité sur les marchés exports. Si on ambitionne d’avoir des ETI de la cybersécurité en France, il faut agir maintenant !

Que préconisez-vous pour soutenir les PME de la cybersécurité ?                        

D’abord nous nous aidons nous-mêmes ! En se regroupant dans Hexatrust, nous additionnons nos expertises et nous combinons nos portefeuilles de produits. Nos technologies couvrent le chiffrement, la traçabilité, l’authentification forte, la sécurisation des flux, les pare-feux, la signature électronique….C’est donc une offre cohérente et complémentaire. Nous devenons ainsi plus visibles auprès des grands intégrateurs, des clients, des administrations, des organismes de certification et de labellisation. Dans le futur, nous pourrons envisager de mutualiser des ressources pour nous positionner sur les grands appels d’offres, participer aux principaux salons de l’industrie et attaquer les marchés export. Vu notre taille, nous devons chasser en meute.  

Ensuite nous attendons un soutien des pouvoirs publics. C’est bien beau d’inciter les PME à participer aux projets de R&D des pôles de compétitivité, mais si ensuite la commande publique ne suit pas, ces efforts sont vains. Nos membres souhaitent réunir les conditions d'un Small business Act à l’européenne, aux côtés des grands acteurs historiques et des grands donneurs d'ordre publics et privés, avec une meilleure répartition des budgets en matière de cybersécurité entre les grands groupes et le PME innovantes. C'est la clé pour faire émerger nos champions de la cybersécurité.

Propos recueillis par Hassan Meddah

* Le Club HEXATRUST a été créé le 30 septembre dernier par Wallix, Keynectis-Opentrust, Deny All, Ilex, Netheos, Sistech, inWebo, Olfeo, Brainwave, Vade Retro Technology,  Arismore et Bertin Technologies  

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale