Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Noteo convertit les industriels à la transparence

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Noteo convertit les industriels à la transparence
Noteo convertit les industriels à la transparence © capture d'écran - noteo.info

L’innovation

La base de données, unique en Europe, a demandé cinq ans de travail à Noteo. Sa méthodologie de notation a été mise au point avec un comité d’experts indépendants. Elle est réévaluée chaque année pour tenir compte des avancées de la science et du degré de dangerosité de certaines substances.

 

Comment consommer de façon éclairée et responsable "Les consommateurs sont souvent confrontés à la complexité des informations sur les emballages, au manque de transparence, à la multiplicité des allégations marketing", constate Baptiste Marty, le président et fondateur de l’Institut Noteo, un organisme nantais à but non lucratif. Cet ancien consultant d’un cabinet d’audit extra-financier a donc eu l’idée de développer un dispositif de notation.

L’opportunité

Fort de ses 175 000 produits évalués, le pendant américain de Noteo, Good Guide, créé en 2007, s’est fait racheter en 2012 par une entreprise intéressée par son expertise en logiciel et interface.

 

Lancé fin 2012, Noteo évalue l’impact de 45 000 produits de consommation courante (hygiène-beauté, alimentation, entretien, boissons non alcoolisées) selon quatre thématiques (santé, environnement, social, budget). Un site internet dédié explique la notation de chaque produit (évalué à partir de 400 critères), réalisée en croisant de multiples sources d’information (publications des entreprises, avancées scientifiques…). Une application mobile permet d’y accéder en magasin en scannant le code-barres.

Gratuit, le dispositif a déjà séduit les consommateurs, avec 85 000 appli téléchargées. Restait à se faire connaître auprès des industriels concernés. C’est l’objectif de Noteo Solutions, une entité créée en 2010, pour leur proposer des services payants. "Les marques ne peuvent pas suggérer ni acheter leurs notes, car nous sommes complètement indépendants, insiste Isabelle Mallet, la directrice marketing et relations Marques.

Mais elles pourront tester des produits, comparer les performances de certaines gammes, recevoir des alertes sur des substances nouvellement analysées, trouver de meilleures alternatives pour améliorer progressivement la qualité des produits." De quoi permettre aussi à Noteo (20 personnes), financé par le fondateur et sa famille, et par une levée de fonds de 1,4 million d’euros auprès de quelques institutionnels, de générer du chiffre d’affaires. 

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale