Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

"Nous voulons montrer de quoi la réalité virtuelle est capable", lance le producteur de Rigs (PlayStation VR)

Entretien Sony met le paquet sur la réalité virtuelle à la Paris Games Week 2015, notamment avec le jeu Rigs, titre phare de son casque PlayStation VR. Un effort qui laisse entrevoir l'importance que le constructeur japonais accorde à cette technologie, comme nous l'a confirmé Lucas Van Muiswinkel, producteur de Rigs chez Guerilla Games Cambridge.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nous voulons montrer de quoi la réalité virtuelle est capable, lance le producteur de Rigs (PlayStation VR)
Lucas Van Muiswinkel, producteur de Rigs chez Guerilla Games Cambridge. © Julien Bergounhoux

L'Usine Digitale - Comment Rigs a-t-il vu le jour ?

Lucas Van Muiswinkel - Le développement a commencé il y a environ 2 ans, lorsque nous avons eu les premiers kits de développement. On nous a demandé si nous souhaitions créer un concept de jeu en réalité virtuelle et nous avons sauté sur l'occasion. Rigs est né de ce désir de transposer notre expérience de créateurs de jeux à la réalité virtuelle.

 

Nous avons une équipe d'environ 70 personnes qui travaille sur le projet à l'heure actuelle. Il s'agit d'un vrai projet AAA (dénomination qualifiant les jeux au budget et à la qualité de réalisation les plus élevés), qui montre ce dont la réalité virtuelle est capable dans des genres très prisés comme le FPS (first-person shooter, jeu de tir à la première personne). Nous collaborons d'ailleurs étroitement avec l'équipe en charge du PlayStation VR. C'est l'avantage d'être un studio "first party" (sous l'égide d'un constructeur).

 

Quelles difficultés avez-vous dû surmonter ?

Il est fondamental de bien restituer l'environnement virtuel, le monde autour du joueur et sa présence dans celui-ci. C'est par cela que nous avons commencé, nous assurer que tout semblait naturel. Tout doit être parfait : chaque élément doit être à l'échelle par rapport aux autres, les contrôles doivent sembler naturels, la manière dont le personnage est assis doit être correcte... Le fait de se trouver dans une armure mécanisée, avec un cockpit autour de soi [ce que permet le jeu, ndlr], permet de vraiment ancrer le joueur dans le monde en lui donnant des repères clairs.

 

La réalité virtuelle va-t-elle prendre d'assaut le monde du jeu vidéo ?

Très rapidement lorsque nous avons commencé à créer des prototypes en réalité virtuelle il s'est imposé à nous que nous tenions quelque chose de fort. Et les réactions que nous voyons lors des salons nous prouvent qu'il y a un véritable engouement pour Rigs et pour la réalité virtuelle.

 

Personnellement je n'imagine pas un monde sans réalité virtuelle en tant que joueur. Quand je travaille sur un jeu et que j'y joue au bureau pour m'amuser et pas seulement pour le tester, alors je sais qu'on tient quelque chose de spécial. C'est le cas avec Rigs. Il en va de même professionnellement. Je suis l'industrie de près et j'ai très envie de continuer à travailler sur la VR à l'avenir.

 

Propos recueillis par Julien Bergounhoux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale