Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nouveau bad buzz pour Yahoo, qui a décidé de bloquer la boîte mail des clients utilisant AdBlock

Yahoo a reconnu avoir empêché certains de ses clients utilisant un bloqueur de publicité d’accéder à leur boîte mail. Une mauvaise publicité qui n’arrange pas les affaires de la firme de Sunnyvale, déjà empêtrée dans une crise sans précédant.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nouveau bad buzz pour Yahoo, qui a décidé de bloquer la boîte mail des clients utilisant AdBlock
Nouveau bad buzz pour Yahoo, qui a décidé de bloquer la boîte mail des clients utilisant AdBlock © D.R.

Une fois de plus, Yahoo se prend les pieds dans le tapis. L’entreprise californienne, qui traverse la pire crise de son histoire, a reconnu avoir empêché certains de ses clients utilisant un bloqueur de publicité d’accéder à leur boîte mail. “Chez Yahoo, nous développons et testons sans cesse de nouveaux produits.

 

Il s’agissait d’un test que nous avons effectué sur un petit nombre d’utilisateurs de Yahoo Mail”, a tenté de se défendre la firme de Sunnyvale, dans un communiqué. La semaine dernière, des utilisateurs n’ayant pas réussi à accéder à leurs courriels avaient dénoncé la manoeuvre, manifestant leur mécontentement sur la Toile (ici ). “Merci de désactiver Ad Blocker afin de continuer à utiliser Yahoo Mail”, pouvaient-ils lire sur la page d’accueil de leur boîte mail. Parmi les mécontents, un ancien responsable du design chez Yahoo a même assuré avoir ainsi décidé de quitter Yahoo Mail pour Apple Mail - qu’il dit pourtant détester.

 

Un casse-tête pour les entreprises se rémunérant à travers la publicité

 

La firme de Sunnyvale n’est pas la seule entreprise à chercher par tous les moyens à contourner ces dispositifs de blocage de publicités. Ces extensions de navigateurs donnent du fil à retordre aux entreprises du secteur de l’internet qui se rémunèrent principalement à travers les revenus de la publicité. En septembre, le Washington Post - propriété de Jeff Bezos, le patron d’Amazon - avait notamment créé la polémique en demandant à ses lecteurs de désactiver les bloqueurs de publicités pour avoir accès aux articles de la version numérique du quotidien américain.

 

La scission d’Alibaba remise en question

 

Yahoo se serait par ailleurs passé de cette mauvaise publicité. Depuis plus de trois ans que Marissa Mayer a pris la tête de la firme californienne pour donner un second souffle à cette ancienne gloire de la Silicon Valley, les résultats tardent à venir. La patronne du géant de la tech peine à tenir ses promesses et fait face à une série de défections parmi les cadres qui l'entourent. A l'extérieur, les mécontents font de leur côté de plus en plus entendre leur voix.

 

La semaine dernière, Jeffrey C. Smith, l’un des principaux investisseurs, avait envoyé une lettre à la direction de Yahoo pour demander à sa patronne de renoncer à la scission d’Alibaba. La vente des parts de l’entreprise californienne dans le géant chinois du commerce en ligne, estimées à 27 milliards de dollars (25,4 milliards d’euros), se fait en effet encore attendre. Et certains observateurs commencent à douter de l'intérêt d'une telle opération. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale