Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook a laissé Apple, Samsung et d'autres fabricants utiliser les données personnelles de ses utilisateurs

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Les déboires de Facebook en matière de respect de la vie privée semblent loin d'être finis. Après le scandale des données détournées par Cambridge Analytica et d'autres applications, c’est au sujet du partage délibéré d’informations avec les fabricants de smartphones que le réseau social doit maintenant s’expliquer.

Facebook a laissé Apple, Samsung et d'autres fabricants utiliser les données personnelles de ses utilisateurs
Facebook a laissé un accès élargi aux données de ses utilisateurs à plus de 60 fabricants de smartphone © DR

Au moins 60 constructeurs de smartphones et tablettes ont recueilli des données personnelles d’utilisateurs Facebook, et ce pendant une dizaine d’années, selon le New York Times. Les fabricants auraient même eu accès aux données de comptes ayant pris soin d’interdire le partage de certaines de leurs informations, et certains partenariats seraient toujours d’actualité. Pourtant, face au Congrès des Etats-Unis, le PDG de Facebook affirmait en mars dernier : "Vous possédez chaque contenu que vous partagez sur Facebook. Vous avez un contrôle total sur qui voit quoi et comment vous partagez", rappelle le NYT.

 

Les fabricants de matériel électronique, simples "extensions de Facebook" ?

Les porte-paroles de Facebook interviewés par le journal maintiennent que les partages de données qui ont été autorisés sont cohérents avec la politique de confidentialité du réseau social, et ce alors même que la société est accusée d’avoir violé un décret de 2011 de la Commission fédérale du commerce des Etats-Unis. D'après eux, les données sont certes partagées mais seulement utilisées dans certains cas, et ils n’ont remarqué aucun détournement, précisant notamment que pour les photos une permission expresse des utilisateurs était obligatoire.

 

Les fabricants d’appareils sont en plus de cela à leurs yeux une "extension de Facebook". Dans une réponse publique à l'article du NYT, Facebook rappelle qu'il y a 10 ans, les boutiques d'applications mobiles n'existaient pas, et qu'intégrer en profondeur des applications comme Facebook, Twitter ou YouTube sur chaque appareil était irréalisable. C'est pour cette raison que l'entreprise s'est appuyé sur des API, et elle précise que chaque constructeur s'est engagé à respecter des règles très strictes sur l'utilisation de ces données. Pour le réseau social, la comparaison avec l'affaire Cambridge Analytica n'a donc pas lieu d'être.

 

Facebook n'a pas froid aux yeux, mais les experts s'insurgent 

Serge Egelman, chercheur en sécurité à Berkeley, remarque : "Vous pouvez pensez que le fabricant de votre appareil est digne de confiance. Mais le problème est qu’au fur et à mesure que des données s’accumulent dessus, et si celles-ci sont accessibles via des applications, cela engendre de sérieux risques de sécurité." Michael LaForgia, reporter du New York Times, a lui-même eu cette expérience en se connectant à son compte Facebook sur un BlackBerry. L’application BlackBerry Hub a immédiatement recueilli non seulement des informations sur 556 de ses amis, mais aussi sur plus de 200 000 amis de ses amis. Les données extraites incluent entre autres les penchants religieux et politiques des utilisateurs, leur date de naissance, ou les détails de leur éducation et parcours professionnel.

 

Malgré les justifications de Facebook, cette énième révélation pourrait donc relancer la controverse concernant ses pratiques en matière de protection des données personnelles. David Cicilline, le représentant des Etats-Unis qui avait déjà exigé que Mark Zuckerberg témoigne devant le Congrès américain, a par exemple demandé des comptes au PDG de Facebook sur Twitter. "On dirait que Zuckerberg a menti au Congrès pour savoir si les utilisateurs ont 'contrôle complet' sur qui voit nos données sur Facebook. Cela doit être étudié et les personnes responsables doivent être tenues responsables."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale