Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nouvelle Audi TT : un cockpit virtuel taillé pour la sportive

Présenté en avant-première au CES de Las Vegas, le cockpit virtuel de la nouvelle Audi TT repousse les limites de l'intuitivité des systèmes numériques embarqués. Et pour répondre aux codes de la sportive, il intègre l'écran LCD de 12 pouces dans le tableau de bord, directement derrière le volant. De quoi baliser le terrain en vue d'un autre challenge pour Audi : la conduite automatisée.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Audi avait annoncé la couleur dès début janvier. Avant même de présenter la troisième génération de son coupé TT à Genève, le 4 mars, le constructeur automobile allemand s’est invité au Consumer Electronic Show, la grand-messe de la high-tech à Las Vegas, pour y dévoiler l’innovation principale de sa sportive : le cockpit virtuel.

Totalement numérique, le cockpit est d’abord innovant sur la forme : fini le MMI (tablette tactile) intégré sur la console centrale. Dans le nouveau TT, l’écran est inséré derrière le volant, directement dans le tableau de bord dont il en épouse les formes. Soit 12,3 pouces d’infos en tout genre, de la navigation à la recherche de services, de la musique au répertoire téléphonique... sans avoir à être connecté à internet.

Un dispositif volontairement focalisé sur le conducteur, sportive oblige. Pour commander l’écran LCD, Audi a répliqué sa trouvaille déjà testée sur la nouvelle A3 : une commande ronde sur la console centrale du TT, rotative, tactile, et surtout simplifiée au maximum.

La recherche (de lieux, de morceaux de musique, de contacts téléphoniques…) se fait de manière intuitive, en dessinant au doigt les lettres sur la commande de la console centrale. Ou tout simplement en parlant, grâce à une commande vocale présentée comme la plus aboutie parmi les voitures "connectées" du moment, à rapprocher du système Sync 2 dévoilé par Ford sur la Focus au MWC de Barcelone il y a quelques jours.

Côté technique, même puissance embarquée dans le tableau de bord que sous le capot du TT avec deux processeurs Nvidia Tegra 3 quad-core.

Après avoir poussé l'ergonomie à l'extrême sur le plan de la connectivité, Audi s'oriente déjà vers un autre challenge pour l'industrie automobile : la voiture autonome. Lors de la présentation des résultats annuels 2013 du constructeur allemand le 11 mars, Ulrich Hackenberg, directeur du développement technique, a annoncé que la conduite automatisée pourrait être introduite dans la prochaine Audi A8. Après la berline, cette technologie sera étendue au fur et à mesure à toute la gamme.

Elle mobilise déjà les équipes de recherche et développement de la marque, a assuré l'ingénieur en chef d'Audi, mais soulève de nouvelles problématiques. "Les questions de responsabilité du conducteur, de sécurité et d’assurance vont être au coeur des réflexions", a-t-il esquissé.

Elodie Vallerey, à Ingolstadt

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale